Un week-end à 2 heures de New-York : les Catskills Mountains

Après une semaine à arpenter New York, nous partons nous mettre au vert pour le week-end, en compagnie des amis qui nous hébergent, Matthieu et Camille. Nous avions envie de profiter de notre séjour new-yorkais pour découvrir la nature environnante, tout en restant à proximité de New York afin de ne pas perdre trop de temps dans les transports. Finalement, je dois avouer qu’après seulement 7 jours sur place, je ne dis pas non à l’idée de quitter l’agitation new-yorkaise !

Où est-ce et comment s’y rendre ?

Les Catskills Mountains sont situées au nord de New-York. La région est assez étendue, il est possible de loger dans une multitude de petites villes ou villages (parmi lesquels, Woodstock !). Votre temps de trajet dépend donc de votre logement. Après une petite recherche sur Airbnb, nous craquons sur un petit chalet mignon avec une vue dégagée sur le petit « Lake Paradise », dans le sud des Catskills.

Le plus simple est de louer une voiture afin de pouvoir vous déplacer aisément une fois sur place. À titre d’exemple, la supérette la plus proche de notre logement (Neversink General Store) était située à 4km.

Louer une voiture à New-York

Nous avons réservé chez Alamo (à l’agence située à Colombus Circle) en passant par le site Carigami. Nous avons eu un soucis avec notre réservation et à l’heure actuelle, nous attendons les suites données à notre réclamation. Mais nos amis utilisent souvent ce site et n’ont jamais eu de soucis jusqu’à lors. Peut-être est-ce simplement un coup de malchance !

Que faire dans les Catskills en été ?

Les Catskills Mountains me semblent plutôt une vaste étendue de forêts et de collines que des montagnes à proprement parler. Evidemment, c’est le lieu idéal pour randonner et se baigner dans les nombreux lacs. En hiver, il est tout de même possible d’y skier (le plus haut sommet culmine à un peu moins de 1300m).

1. Découvrir le style de vie à l’américaine

Dès que nous faisons quelques kilomètres en voiture, je ne peux m’empêcher de m’extasier devant les maisons locales. C’est incroyable, elles sont semblables à tous les clichés que je pouvais avoir sur la campagne américaine : toutes en bois, souvent avec le drapeau américain qui flotte au-dessus du perron et un gazon impeccable ! Certaines sont vraiment super mignonnes et très bien entretenues.

Nous profitons également de notre escapade pour tester plusieurs diners, là encore nous sommes en plein cliché avec des banquettes rouges en skaï et du café illimité. Je m’étais déjà fait la réflexion lors de mon premier séjour : les Etats-Unis ne sont pas décevants, au sens où tout est vraiment comme dans les films ! Avouons tout, nous faisons même griller des marshmallows au feu de bois dans le jardin de notre Airbnb.

week-end à 2 heures de New-York

2. Se baigner et profiter des points d’eau

Malgré la météo qui n’est pas au top, nous jetons notre dévolu sur le Peekamoose Blue Hole. Manque de chance, un garde forestier nous explique que le site est récemment devenu une star d’Instagram (pouilleux que nous sommes, nous n’avons découvert son existence que grâce aux indications de notre hôte Airbnb). En été, l’entrée est désormais soumise à la réservation d’un « permis de visite » (gratuit et accessible en ligne), afin de préserver l’endroit.

Finalement, en fin de journée, après notre randonnée à proximité, il n’y a plus personne et nous bravons l’interdit (#thugs) en allant découvrir le Peekamoose Blue Hole. Effectivement, l’eau est d’une belle couleur bleue et l’endroit invite à la baignade. C’est un endroit très apaisant. Malheureusement, avec le peu de luminosité de fin de journée, mes photos ne rendent pas justice à l’endroit.

Durant le week-end, nous faisons aussi le tour du lac du Mongaup Pond Campground. L’entrée est payante car elle se fait par le biais d’un camping (certains emplacements au bord de l’eau nous laissent rêveurs), de mémoire c’est de l’ordre de 8$ par voiture. Il est possible d’y faire un tour en canoë et de pêcher. Pendant notre balade, nous apercevons un rapace posé au loin dans un arbre.

3. Randonner en forêt

Avec ses forêts, la région est bien entendu propice aux randonnées. Après avoir profité de la jolie vue de notre Airbnb, nous nous motivons à partir en balade sur la Peekamoose Trailhead !

Nous marchons, ou plutôt nous montons, jusqu’à un point de vue, d’où nous découvrons la forêt à perte de vue. Honnêtement, on ne pensait pas que cette randonnée ne faisait que monter, elle manque un peu de points d’intérêt à mon goût mais nous avons la chance d’observer plusieurs chipmunks et une biche. C’est sûr que ça n’a plus rien à voir avec New-York ! Je suis totalement en admiration devant les chipmunks (tamia en français si j’en crois Wikipédia) qui sautillent dans les branchages autour de nous.

Sur la route du retour (ou plutôt en chemin pour nous acheter à diner), nous voyons un petit groupe de cerfs et biches. Il y a l’air d’en avoir vraiment beaucoup dans cette région.

Quel budget pour ce week-end ?

  • Location de voiture : environ 140$ (pour 2 jours) ;
  • Hébergement : environ 310$ (pour 4 personnes) ;
  • Essence : environ 30$ ;
  • Péage : 15$ ;
  • Nourriture : moins de 200$ pour 4 personnes (en prenant les petits-déjeuners et un dîner dans notre logement).

Soit un peu plus de 300$ pour deux personnes, tout compris.

D’autres coins intéressants pour un week-end à 2 heures de New York

Nous avons vraiment apprécié le fait de coupler notre semaine à New-York avec une petite escapade plus bucolique. Nous avons ainsi eu la possibilité de découvrir un endroit moins connu des touristes étrangers, où ce sont surtout les new-yorkais qui se rendent en week-end et en vacances.

Il y a bien sûr d’autres endroits qui avaient attiré notre attention et où nous irions avec plaisir si nous devions revenir à New-York un jour :

  • Les Hamptons, au nord-est de l’île de Long Island, pour profiter de la plage et des spots branchés. Prévoyez le budget en conséquence. A priori, les Hamptons sont un peu aux new-yorkais ce que Deauville est aux parisiens !
  • Dans un autre genre, la petite ville de Beacon, facilement accessible en train, où se rendent régulièrement nos amis quand ils ont envie de sortir de New York.

Réduction Airbnb & Booking

  • Sur Airbnb, bénéficiez d’une réduction de 34€ sur votre première réservation grâce à notre lien de parrainage (à utiliser lors de votre inscription). Soyons transparents : en tant que parrains, Airbnb nous offre jusqu’à 23€.
  • Sur Booking, obtenez un remboursement de 10% du montant de votre réservation avec notre lien de parrainage (valable sur toute réservation, pas seulement la première). Comme pour Airbnb, Booking nous récompense pour votre parrainage (à hauteur de 20€).

Une semaine à New York en été

Fin août, nous nous sommes envolés pour une semaine à New York, une semaine pour découvrir cette gigantesque ville aux 8,6 millions d’habitants, pour flâner à Central Park, déguster des bagels et autres « lobster rolls », se croire dans une série américaine, et ainsi de suite !

Une semaine à New York : quelques aspects pratiques

Ne pas oublier son ESTA avant de partir

Si vous êtes français, pas besoin de visa pour venir aux Etats-Unis, il suffit de faire une demande d’ESTA sur le site officiel. La démarche coûte 14$ et vous permet de rester 90 jours sur le territoire américain. Il s’obtient facilement et rapidement (sauf si vous êtes allé dans des pays tels que l’Iran récemment, il vous faudra alors faire un visa à l’ambassade).

Se loger à New York

Nous avons eu la chance d’être hébergés dans l’Upper East Side par nos amis Matthieu et Camille (encore merci à eux 🙏🙏🙏). En plus d’avoir eu la chance de passer du temps avec eux, cela nous a aussi permis une sacré économie !

Les hôtels (y compris les auberges de jeunesse) sont hors de prix à Manhattan. Certains conseillent donc de se loger à Long Island City (dans le Queens), notamment l’hôtel LIC (15-20 min de transport en commun de Times Square et Bryant Park). Si je devais retourner à New York, j’opterais probablement pour une chambre en Airbnb à Brooklyn : certains coins sont vraiment très sympas et les tarifs sont plus abordables ! Attention, la location de logement entier sur Airbnb étant interdite à New York, il est préférable de privilégier une chambre chez l’habitant.

Se déplacer à New York

Nous avons opté pour la metrocard illimitée 7 jours. Vendue 33$, cette carte peut être utilisée pour le métro et les bus. Prendre une carte de métro me semble vraiment pratique, les distances sont grandes à New York (le quartier de Brooklyn à lui seul équivaut à deux fois Paris intra-muros). L’application CityMapper est idéale pour savoir quelles lignes prendre d’un point A à un point B.

Depuis l’aéroport JFK, il est facile de se rendre jusqu’à son logement en transports en commun. Il faut utiliser le AirTrain, une navette qui se paye à la sortie (à la station Jamaica) : comptez 5$ de transport et 1$ pour la carte (vous pouvez la réutiliser au retour, conservez là). De là, vous pourrez prendre le métro pour vous rendre à votre destination.

Si nous ne l’avons pas fait, il est bien entendu possible d’utiliser les fameux taxis jaunes ainsi que les applications telles que Uber et Lyft.

Planning or not planning ?

N’ayant pas fait de planning, ni de vraie liste de choses à faire, tester ou goûter, nous décidons de nos balades au fur et à mesure, sans trop nous préoccuper de rater des choses ou de faire des allers / retours ! Si vous venez pour un temps court, je conseille de réfléchir (un minimum) en amont afin d’organiser vos visites par quartier et ne pas perdre trop de temps dans les transports.

Pour toute question, vous pouvez consulter le très réactif groupe Facebook « Bon plan voyage New York – Le groupe ».

Jour 1 – Samedi à New York

Jour 1 en bref

  • Les quais de Williamsburg dans Domino Park ❤
  • Déjeuner à la Smorgasburg Food Fair
  • Balade autour de Bedford Avenue
  • Rooftop de l’hôtel The William Vale pour l’apéro ❤
  • Dîner au Shake Shack de Madison Square Park

Nous débutons notre découverte de New York en longeant les quais à Williamsburg. Je suis un peu surprise de retrouver l’odeur de la mer tout en admirant la skyline des gratte-ciels de Manhattan, c’est comme si mes sens n’étaient pas accordés ! Nous observons l’activité des ferry et les nombreux new-yorkais qui profitent de leur samedi au Domino Park en bronzant sur l’herbe ou en jouant au volet.

Nous déjeunons à la food fair de Smorgasburg (tous les samedis de 11 à 18h). Il y a une centaine de stands très variés (homard, thaï, burgers, végétarien, tacos, bbq argentin, etc). Globalement, ça nous semble assez cher pour la quantité et il y a beaucoup (beaucoup) de monde. Toutefois, nous ne regrettons pas notre choix (stand bolivien), c’est très bon et nous profitons de la jolie vue sur Manhattan en mangeant. 

Nous nous baladons ensuite aux alentours de Bedford Avenue avec nos amis. Nous admirons les vitrines des petits magasins, les stands d’une sorte de vide grenier et les devantures des bars. Les bâtiments sont plus bas que dans Manhattan, les rues sont animées, l’ambiance est clairement jeune et bobo !

Nous nous installons ensuite au roof-top de l’hôtel The William Vale. Il est bien situé pour admirer le coucher du soleil sur Manhattan. Avec ses 22 étages, il surplombe le quartier offrant ainsi une superbe vue dégagée ! Si vous avez un petit budget : il est possible de venir voir la vue sans consommer (les ascenseurs vous amènent sur la terrasse où se trouvent les tables, il faut ensuite monter un escalier jusqu’au dernier étage). Attention, si vous arrivez juste avant le coucher du soleil, il faudra faire un peu la queue.

Changement de quartier pour terminer la soirée : nous retrouvons un ami de Vincent de passage à New York au Shake Shack du Madison Square Park. Le cadre est super sympa, c’est une sorte de mini guinguette dans un coin du parc. Niveau goût, on a trouvé ça plutôt bien pour un fastfood (il y a un burger végé), sans être renversés non plus !

Jour 2 – Dimanche à New York

Jour 2 en bref

  • Balade dans Greenwich Village ❤
  • Goûter à Magnolia Bakery
  • Déjeuner au Whole Foods Market
  • Balade dans Chinatown, Little Italy et NoLiTa
  • Shopping sur Canal Street
  • Fin de journée à Central Park

Nous commençons la matinée dans le quartier résidentiel de Greenwich Village. Nous y admirons de belles maisons individuelles dans les rues calmes et arborées. On ne se croirait plus vraiment à New York ! J’ai envie d’emménager tout de suite ! Si c’était historiquement un quartier bohème, hippie et artistique, la flambée des prix a peu à peu poussé les artistes (musiciens, peintres, écrivains, etc.) à se loger dans d’autres « boroughs » new-yorkais.

Nous profitons de la balade pour faire un arrêt à Magnolia Bakery, rendue célèbre par la série Sex and the City. Série que nous n’avons absolument jamais regardée, mais cela ne nous empêche pas de goûter deux cupcakes (à 3,95$ chacun) ! Je trouve la crème au chocolat et le gâteau à la carotte vraiment pas mal. Nos amis recommandent eux les cheesecakes et le banana pudding, il y en a donc pour tous les goûts !

Nous passons devant l’immeuble où habitent les héros dans la série Friends (les scènes se déroulant dans l’appartement ont été tournées en studio à Los Angeles). Rien de transcendant si vous n’êtes pas un grand fan de la série !

Nous déjeunons dans un Whole Foods Market, une chaîne de supermarchés bios. On y trouve de grands buffets en libre service (salade, légumes, viande) que l’on paye au poids. C’est assez pratique et ça coûte moins cher qu’un restaurant ! Dans celui-ci, il est possible de manger à l’étage au bord d’une grande baie vitrée.

Nous nous baladons ensuite dans Chinatown. Ce quartier nous rappelle soudain notre voyage en Asie du sud-est avec ses enseignes colorées, ses stands de fruits exotiques sur les trottoirs (miam, des dragon fruits 😍), ses petites boutiques de poisson séché, etc. Nous découvrons à Colombus Park, un véritable repère de personnes âgées qui jouent au cartes et discutent sur les bancs, le tout dans la cacophonie la plus totale puisque un homme chante (faux) au micro (très fort). C’est surprenant !

Le quartier de Little Italy semble être peu à peu « mangé » par Chinatown, nous voyons à peine quelques rues et pizzerias. Pas grand intérêt à mes yeux ! Finalement, dans ce coin, ma préférence va au quartier de NoLiTa (North of Little Italy) où nous voyons de nombreux glaciers, des petits cafés et magasins mignons. J’admire les vitrines de plusieurs galeries et boutiques de décoration dont je devine des prix hallucinants sans même avoir besoin d’y rentrer !

Nous remontons ensuite un bout de Broadway où nous découvrons des chaînes de magasins plus classiques (H&M, Levi’s, Zara) mais toujours de belles façades typiquement new-yorkaises, avec leurs escaliers de secours et les citernes en bois sur les toits. Cette rue est très animée, il y a énormément de monde, rien à voir avec le calme de Greenwich le matin même !

La fin de journée se passe à Central Park où nous retrouvons nos amis. Après un rapide passage par quelques lieux emblématiques du parc, nous nous posons à proximité des terrains de baseball où joue un groupe d’américains enthousiastes. Dès qu’une balle s’approche des personnes allongées sur l’herbe, ils s’écrient tous “Heads up” ! Je prie pour ne pas m’en prendre une dans la face…

Jour 3 – Lundi à New-York

Jour 3 en bref

  • Découverte du street-art à Bushwick (Brooklyn) ❤
  • Pause salée à base de bagel et grilled cheese
  • Balade autour de Wall Street
  • Ferry gratuit pour Staten Island ❤
  • Passage rapide dans Midtown (Grand Central et NY Public Library)

Notre journée démarre dans le quartier de Bushwick à Brooklyn, renommé pour ses belles œuvres de street-art. À la sortie du métro, nous sommes un peu déboussolés par les hangars et entrepôts. L’ambiance mi-résidentielle mi-industrielle est un peu surprenante ! Le quartier semble en pleine mutation. Les fresques du « Bushwick collective » sont toutefois impressionnantes et nombreuses, nous les découvrons à chaque coin de rue. Avant de reprendre le métro, nous prenons une petite collation à proximité de la station de métro (chez Hana Natural) : bagel œuf fromage et grilled cheese. C’est gras mais c’est bon !

Une fois rassasiés, direction financial district, le quartier des affaires situé à l’extrême sud de Manhattan, pour la suite de notre matinée ! Nous faisons dans le classique en passant par Wall Street (la bourse de New York) et le « charging bull », pris d’assaut par les touristes. Ce quartier composé de gratte-ciels modernes est très animé, nous croisons aussi bien d’autres touristes que des « business men » en costume sombre. De nombreuses personnes déjeunent sur les bancs dans les parcs.

Nous prenons ensuite le ferry pour Staten Island (gratuit, 25min aller, départ toutes les 30min). Cette « croisière » permet d’admirer la statue de la liberté à l’aller et la vue sur les gratte-ciels du sud de Manhattan au retour. Les voiliers et les mouettes viennent compléter le paysage. J’avais déjà fait ce tour il y a 10 ans lors de ma première visite à New York et en gardais un très bon souvenir, Vincent a adoré.

Avant de rentrer, nous passons par Midtown pour découvrir Grand Central Terminal et le bâtiment principal de la New York Public Library (situé à côté de Bryant Park). Dans ce quartier, les avenues rectilignes et sans fin se dessinent tout autour de nous. La gare centrale est une vraie fourmilière, que l’on reconnaît pour l’avoir vue dans de nombreux films. Devant l’oyster restaurant, nous nous amusons dans l’arche des murmures. La bibliothèque se visite gratuitement et mérite aussi un petit tour (notamment le hall d’entrée et la « Rose Main Reading Room »), ça change des buildings modernes et les décors sont dignes d’un film.

Jour 4 – Mardi à New-York

Jour 4 en bref

  • Téléphérique pour Roosevelt Island
  • Passage dans TriBeCa
  • Visite du musée du 11 septembre (gratuit le mardi après 17h)
  • Dîner au Bare Burgers ❤
  • Times Square de nuit ❤

Depuis l’appartement de nos amis, nous marchons jusqu’au téléphérique pour Roosevelt Island. Nous longeons la East River au milieu des new-yorkais qui font leur jogging ou promènent leurs chiens. En vérité, la balade serait vraiment sympa si elle n’était pas à proximité d’une route très passante (type périphérique).

Avec notre metrocard illimitée, nous pouvons faire l’aller-retour en téléphérique gratuitement. La traversée est assez rapide, elle nous offre de nouveaux points de vue sur les buildings, le pont métallique et la rivière en contrebas. Ce n’est pas incontournable mais ça reste sympa, surtout si comme nous vous logez non loin !

Depuis la station de métro Canal Street, nous descendons Broadway jusqu’au 9/11 Mémorial en passant par TriBeCa (Triangle Below Canal Street). Ancienne zone industrielle, c’est désormais un quartier résidentiel onéreux où habitent un bon nombre de personnalités américaines. En arrivant à Ground Zero, nous découvrons l’immense Oculus, un bâtiment à l’architecture futuriste faisant à la fois office de station de métro et de centre commercial. L’intérieur, tout aussi gigantesque, est très lumineux.

Nous faisons ensuite le tour des bassins du 9/11 Memorial. Personnellement, j’ai trouvé ce lieu de mémoire, accessible à tous, bien conçu : les deux bassins de couleur sombre sont positionnés à l’emplacement exact des tours. Les noms des victimes ont été gravés sur leurs côtés et l’eau au centre des bassins semble s’écouler sans fin vers les profondeurs.

Nous passons ensuite environ 2 heures au musée du 11 septembre. L’entrée coûte 26$ par adulte mais elle est gratuite le mardi après 17h. Attention, il n’est plus possible de prendre les tickets gratuits en ligne, je vous conseille de venir faire la queue dès 15h30. Nous avons attendu 40min pour un passage à 17h30. L’application permet de profiter de l’audio-guide gratuitement (8$ sinon). Il est facile d’y rester 4 heures, il y a beaucoup de choses à voir, les événements sont retracés minute par minute. Toutefois, le nombre élevé de visiteurs et la climatisation beaucoup (beaucoup) trop forte ont raison de nous !

Le musée permet évidemment d’en apprendre plus sur les victimes, une partie du musée leur est entièrement dédiée : portraits, biographies, effets personnels, etc. Tout au long de l’exposition, le travail, la réactivité et le dévouement des professionnels et volontaires (policiers, pompiers, médecins) sont mis en avant. Des débris des avions (carlingue), des camions de pompiers abîmés et calcinés, des morceaux des tours (piliers, amas de ferraille, escalier intact ayant permis à des survivants de s’échapper) sont aussi exposés.

Certains objets m’ont vraiment touché comme cette feuille de papier lancée par une fenêtre de la tour et portant l’inscription – brève mais effroyable – « 12 personnes coincées dans une salle du 85ème étage », ou la retranscription d’un message d’adieu d’un des passagers de l’avion à sa fille. J’ai vraiment apprécié la partie où des policiers et pompiers témoignent (en vidéo), j’aurais d’ailleurs aimé qu’il y ait plus de témoignages. À titre personnel, le côté « humain » m’intéresse plus que les faits historiques (que nous connaissons globalement tous pour un événement aussi récent).

Pour nous remettre de nos émotions, nous prenons la direction de Times Square et du Bareburger, cette chaîne de restaurants propose des ingrédients bio et la possibilité de faire son burger sur-mesure (idéal pour les reloues comme moi). Nous avons dû attendre un peu au bar pour avoir une table mais franchement nous avons très bien mangé, c’était copieux mais pas trop et la qualité nous a semblé au RDV.

Si nous sommes venus dîner dans ce quartier, c’est pour découvrir Times Square de nuit. Nous étions déjà passés en plein jour mais c’est vraiment plus impressionnant de nuit, avec toutes les lumières et les pubs. Nous restons un moment assis sur les marches d’un des coin de la place à admirer la foule en mouvement, les néons, les panneaux publicitaires démesurés, les écrans géants et l’agitation qui règnent sur cette place. Vincent se fait la réflexion que c’est plus petit que ce qu’il imaginait. Si ce n’est pas un endroit incroyable à mes yeux, ça reste marrant d’y passer !

Jour 5 – Mercredi à New-York

Jour 5 en bref

  • Retour dans Midtown Manhattan
  • Déjeuner au Chelsea Market (lobster rolls) ❤
  • Balade sur la High Line
  • Découverte de The Vessel

Nous commençons cette journée à Midtown Manhattan (oui, c’est illogique puisque nous étions déjà venus pour Grand Central Terminal et la NY Public Library mais on était trop fatigué pour tout faire ce jour là 😇). Nous nous baladons dans « Tudor City ». Il s’agit de quelques rues où le style des buildings semble être un savant mélange entre l’Angleterre victorienne et les Etats-Unis ! C’est parfait pour un petit changement de décor au milieu des gratte-ciels. Nous passons ensuite devant les classiques du quartier : le Chrysler building (aperçu dans le film Spider-Man), l’église Saint-Patrick et le Rockefeller Center.

Malheureusement, la pluie s’est invitée à New-York aujourd’hui. Nous décidons d’aller déjeuner à l’abris dans le Chelsea Market, cet espace fait à la fois office de food court, de centre commercial et d’immeuble de bureaux. À l’origine, c’était une usine de fabrication de biscuits. Nous dégustons avec bonheur notre premier lobster roll, quelle invention divine (et onéreuse) ! Nous prenons également des brownies chez FatWitch et faisons un peu de lèche-vitrine dans l’espace “Artists and fleas”.

Profitant d’une petite accalmie météorologique, nous empruntons la High Line jusqu’à The Vessel. Cette promenade est très similaire à la coulée verte de Paris, elle a été construite sur une ancienne voie de chemin de fer (servant pour le fret et mise hors service en 1980). C’est très agréable d’emprunter une voie piétonne qui se trouve à distance des voitures. Malheureusement, quelques parties sont au milieu des travaux en ce moment.

Nous découvrons ensuite la récente installation de The Vessel. Le moins qu’on puisse dire c’est que l’architecture de ce monument aux 154 escaliers entrelacés intrigue ! J’ai trouvé l’endroit intéressant, amusant et assez photogénique. La vue n’a par contre rien de folichon (en tout cas, par un jour de petite pluie comme le notre). On aperçoit un dépôt ferroviaire et l’Hudson River d’un côté, quelques travaux, un centre commercial et un petit bout de l’Empire State Building de l’autre. La visite est gratuite (vous pouvez réserver un créneau en ligne environ 2 semaine avant).

Un peu lassés par la pluie, nous arrêtons là notre balade et rentrons nous reposer.

Jour 6 – Jeudi à New-York

Jour 6 en bref

  • Balade à Brooklyn Height
  • Déjeuner sur la terrasse du Time Out Market ❤
  • Traversée du Brooklyn Bridge
  • Montée au One World Trade Center ❤
  • Cookies de One Girl Cookies au goûter
  • Bières au Bryant Park avec nos amis

Yes, le soleil est revenu ! Nous nous baladons sur les quais à Brooklyn Heights, à proximité du Brooklyn Bridge, et profitons de la jolie vue sur le sud de Manhattan. Ça ressemble un peu à notre balade à Williamsburg le premier jour mais je trouve quand même que ça vaut le coup de faire les deux.

À midi, nous prenons un mac and cheese au Time Out Market, une sorte de food court new-yorkais très sympa. À noter pour la prochaine fois : « Buffalo » est une sauce épicée ! Nous testons aussi la chaîne Cookie Do dont nous ont parlé Camille et Matthieu. Nous mangeons donc une boule (servie comme une boule de glace) d’une sorte de pâte à cookie crue. Si je ne suis pas fan à la première bouchée, c’est tellement sucré que je finis par apprécier !

Nous traversons ensuite le pont de Brooklyn à pied. Vélos et piétons se partagent plus ou moins l’espace, c’est un peu « dangereux ». Une traversée de (très) bon matin est sûrement plus agréable, il doit y avoir moins de monde ! En fin de journée, on peut admirer le coucher de soleil sur Manhattan (dans le sens Brooklyn → Manhattan). Les vues sur les gratte-ciels de Manhattan sont sympas et le pont en lui-même est très impressionnant (1825m de long et 44m de haut, tout de même !). C’est l’un des plus anciens ponts suspendus des États-Unis, avant sa construction il fallait employer un ferry pour faire le trajet entre Manhattan et Brooklyn.

Nous continuons à pied jusqu’au One World Trade Observatory afin d’aller admirer le panorama sur New York du haut du 100ème étage. Le déroulé de la visite et les petites mises en scène (vidéo dans les ascenseurs, révélation en fanfare de la vue, etc.) me rappellent la Burj Kalifa à Dubaï. Mais ça en vaut vraiment la peine !

J’avais eu la chance de monter au Top of the Rock il y a 10 ans et je trouve que la vue est ici très différente : on prend plus conscience de l’importance de l’eau, des bateaux et des ponts dans la vie locale. Tout là haut, je réalise soudain à quel point la ville de New York a été construite sur des îles (que ça soit Manhattan ou Brooklyn).

Une fois en haut, nous goûtons les mini cookies de One Girl Cookies, achetés à proximité du Time Out Market plus tôt dans la journée (4 pour 3,5$). Ils sont très bons et nous donnons une mention spéciale à celui à l’amande et abricot.

Nous rejoignons ensuite nos amis pour boire un verre à Bryant Park. Des centaines de personne assistent à un cours de yoga en plein air dans le centre du parc : on se croirait dans un film ! Fun fact : le bar extérieur où nous buvons une bière n’en ayant pas, je dois utiliser les toilettes publiques du parc, quelle n’est pas ma surprise de découvrir un bâtiment historique super propre avec petite musique jazzy ! On aura tout vu 😂

Jour 7 – Vendredi à New-York

Jour 7 en bref

  • Footing à Central Park
  • Lèche-vitrine sur Broadway
  • Passage au Flatiron
  • Goûter à Dough Doughtnuts ❤

Avant de passer le week-end avec nos amis en dehors de New York (dans le parc des Catskills au Nord de New York), nous passons une dernière journée plus tranquille.

Tout d’abord, nous nous baladons dans l’Upper East Side où nous logeons, jusqu’à Central Park où Vincent fait un petit footing. Pour ma part, je bouquine sur un banc entourée de petits écureuils qui se promènent. Ils ne sont pas farouches !

Nous faisons ensuite un peu de lèche-vitrines de Union Square à Madison Square sur Broadway et la 5ème avenue. Nous voyons notamment le Flatiron Building, le mythique immeuble de bureaux connu pour son étrange forme triangulaire, et goûtons deux délicieux doughnuts à Dough.

En bref, une dernière journée plus calme !

Que faire de plus à New York ?

Honnêtement, la ville est gigantesque ! Même en une semaine, nous n’avons pas fait tout ce que j’avais en tête… J’aurais vraiment aimé passer une demi journée à Rockaway Beach (la plage 😍) et découvrir l’incontournable Ellis Island, mais aussi assister à une messe gospel, regarder un film en plein air à Central Park (uniquement l’été), découvrir l’architecture du Guggenheim Museum, faire une balade à Harlem, goûter aux fameux cookies de Levain Bakery, tester une des piscines extérieurs (gratuites), boire un verre dans un speakeasy (les fameux bars cachés), découvrir l’université de Columbia, faire une croisière en bateau au coucher du soleil, tester un brunch new-yorkais et pourquoi pas un des nombreux musées. Bref, il y a de quoi faire !