À l’occasion du week-end prolongé du 14 juillet, nous avons passé un charmant week-end de 4 jours en Charente-Maritime. Rêvant d’une jolie piscine et sans pré-requis niveau localisation, j’avais réservé un peu au hasard un cottage tenu par un couple d’anglais et situé à côté de Saint-Jean-d’Angély, village dont je n’avais jamais entendu parler auparavant !

Nous avons donc rayonné autour de Saint-Jean-d’Angély, parcourant les petites routes de Charente entourés de champs de tournesols, de l’estuaire de la Gironde, au marais Poitevin en passant par les petits villages longeant la Charente. Et c’était plutôt chouette !

Voici un récap de notre « circuit » de 4 jours en Charente sur Google Maps.

Logement pour 4 jours en Charente-Maritime

Où loger à proximité de Saint-Jean-d’Angély ?

Petit coup de cœur pour le cottage de Janet et Jim. Si vous souhaitez un endroit au calme avec une belle piscine et ne craignez pas de faire un peu de route pour visiter la région, c’est l’endroit parfait !

Vous pouvez trouver « La Lezardière » sur Abritel mais ce sera moins cher en direct (lalezardiere@outlook.com). Comptez entre 80 et 100€ la nuit avec petit-déjeuner. Nous occupions le cottage indépendant de la maison (avec cuisine entièrement équipée, terrasse privée et accès direct à la piscine, à partager avec les propriétaires et une seule autre chambre).

4 jours en Charente-Maritime, côté terre !

L’avantage de se perdre à l’intérieur des terres en plein période estivale, c’est qu’il n’y a vraiment pas foule ; la plupart des gens ont cédé à l’appel de la plage ! Nous pouvons nous balader tranquillement et nous perdre dans des recoins moins touristiques mais très mignons.

Saint-Jean-d’Angély

Arrivés par hasard dans ce coin de la Charente-Maritime, nous décidons d’aller découvrir les rues de Saint-Jean-d’Angély. Nous débutons notre balade par un petit tour au marché couvert où, en bons touristes, nous achetons deux spécialités locales : un tourteau fromager et une galette charentaise. Verdict ? Nous avons tout mangé !

Alors que nous déambulons dans les petites rues du centre le nez en l’air, une dame nous interpelle et nous propose de nous raconter (gratuitement, précise-t-elle) l’histoire de la ville. Et la voilà partie à nous raconter tout ça, très gentiment !

Située sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, Saint-Jean-d’Angély était une ville prospère jusqu’à la fin du 19ème siècle, en grande partie grâce aux terres viticoles. Le vin était notamment exporté par la mer jusqu’en Europe du Nord . Mais une grande partie des vignobles fut détruit par une maladie, ce qui entraîna une crise économique.

Saint-Jean-d'Angély en Charente Maritime

Saint-Savinien-sur-Charente

En suivant les rues au hasard, nous montons jusqu’au parvis de l’église depuis lequel nous avons une jolie vue sur les ruelles étroites et les toits du vieux bourg, avec la Charente en arrière plan. En redescendant, nous nous rendons compte qu’il y a quelques maisons troglodytes. La croissance de la ville entre les 18 et 19ème siècles est d’ailleurs en partie due à l’exploitation de carrières de pierre. Nous poursuivons notre balade en longeant la rivière. Saint Savinien borde la Charente et certaines habitations, où résidaient les marins et les commerçants, ont vraiment les pieds dans l’eau.

À la découverte de Saint-Savinien pendant nos 4 jours en Charente Maritime

Château de la Roche Courbon

En vérité, ce sont surtout les jardins du château que nous visitons, plutôt que le château en lui-même (il me semble que le château ne se visite que dans le cadre de visites guidées à heure fixe). Le parc, qui est en fait construit sur un marais grâce à un système sur pilotis, est bien entretenu et offre une jolie vue sur le château. En bref, c’était plutôt une jolie surprise !

Nous poursuivons la balade jusqu’aux grottes puisque la visite est comprise dans le ticket d’entrée. En effet, le château est situé sur un site archéologique occupé par l’homme depuis la préhistoire. Pas très emballée au départ, je trouve finalement la visite intéressante. Si vous visitez le château, n’hésitez pas !

Un petit tour sur l’estuaire de la Gironde

Les carrelets de Meschers sur Gironde

Meschers-sur-Gironde doit sa renommée à ses grottes troglodytiques surplombant l’estuaire de la Gironde… Que nous ne visiterons finalement pas ! Lors de notre venue, les grottes municipales de Regulus sont en effet fermées en raison du Covid-19.

Sur le boulevard de la falaise, nous trouvons un petit chemin pour descendre au pied des falaises de calcaire et admirer les carrelets. Même si l’on en voit aussi de nombreux en Loire-Atlantique, je suis toujours aussi intriguée par ces frêles cabanes en bois, fièrement perchées sur leurs échasses face à l’océan. Au pied de la falaise aux tons clairs et aux courbes façonnées par les vagues, on se croirait presque transporté sur une autre planète.

La presqu’île de Talmont sur Gironde

Nous découvrons ensuite Talmont sur Gironde, un hameau aux petites maisons blanchies à la chaux, situé sur un promontoire dans l’estuaire de la Gironde. Nous profitons de la jolie lumière de fin de journée pour flâner dans les quelques ruelles emplies de roses trémières. La petite cité, entièrement piétonne, invite à la flânerie. C’est tout petit mais très mignon !

Au bout de la presqu’île, l’église Sainte-Radegonde me rappelle étrangement une église sur le lac d’Ohrid au Montenegro. Elle surplombe l’estuaire de la Gironde de toute sa stature et le vieux cimetière attenant est paisible.

Talmont sur Gironde, Charente-Maritime

Prendre le vert dans le marais Poitevin

Nous commençons notre journée dans le marais Poitevin en voulant faire une balade à pieds. Comme souvent, nous nous perdons à moitié et nous finissons par emprunter un chemin interdit (sans nous en rendre compte) ! Nous réussissons quand même à longer quelques canaux, à emprunter des ponts en bois et à profiter des paysages verdoyants du marais, entourés de quelques vaches. Il semble finalement que l’endroit soit plus adapté aux balades à vélo, allez savoir pourquoi.

Après un bref passage au village de Coulon, mignon mais (très) très fréquenté, nous nous rendons à l’embarcadère des écluses de Bazoin. Rien à voir, c’est vraiment beaucoup plus calme ! Nous faisons un tour en barque avec Thomas, un jeune du coin, qui nous raconte l’histoire du marais et nous parle un peu de lui. Nous apprenons notamment que les canaux (les « conches ») ont été construit par l’homme et sont bordés de frênes taillés d’une manière spécifique pour maintenir les berges.

L’ambiance est très calme, avec juste le bruit de la rame dans l’eau. Sur certaines portions, les arbres forment presque un tunnel autour du canal, offrant des jeux de lumière avec les rayons du soleil. On croise à peine quelques pêcheurs et les vaches qui nous regardent passer l’air perplexe !

Faire un tour en barque dans le Marais Poitevin

À l’embarcadère des écluses de Bazoin, vous avez le choix entre un tour en barque en autonomie ou une visite guide avec un batelier. Appelez pour réserver quelques jours avant (05 46 56 41 28), comptez environ 16€ par personne pour 1h de balade.

Il est évidemment impossible de faire le tour de la Charente-Maritime en 4 jours et il nous reste de nombreux endroits à découvrir, notamment la ville de Saintes mais aussi une grande partie du littoral, comme la côte sauvage de Royan ou l’île d’Aix. Plus à l’Est, Cognac et l’Angoulême ont aussi l’air de mériter un petit détour. Mais ça tombe bien, c’est une destination pratique pour quelques jour depuis Nantes… Nous reviendrons donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *