Après avoir traversé le Laos du nord au sud et , toujours en compagnie de nos amis Robin et Virginie, nous rejoignons Siem Reap au Cambodge. Il s’agit de la ville la plus proche d’Angkor. Nous restons sur place cinq nuits afin de partir à la découverte de ces fameux temples classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

« Les temples d’Angkor », ces mots font déjà rêver ! Angkor est clairement une cité mythique qui justifie à elle seule de venir au Cambodge. Elle a été la capitale de l’empire khmer, d’abord de religion hindoue puis bouddhiste, du IX au XV siècle environ. C’est désormais l’un des plus importants sites archéologiques d’Asie du Sud-Est.

Comme souvent, nous conseillons de prendre son temps et de ne pas chercher à tout voir (ce qui n’aurait aucun sens sur un site aussi immense de toute façon !). Nous avons fait le choix de visiter tranquillement et de ne pas hésiter à rentrer à notre hôtel dès que nous étions lassés (oui, visiter 1000 temples, même classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, en une journée, c’est too much !).

Cet article n’a pas vocation à vous indiquer quels temples visiter dans quel ordre et à quelle heure (vous pouvez déjà en trouver plusieurs de ce style), nous relatons simplement notre expérience sur place 😊

Information pratiques

Où loger à Siem Reap ? Villa d’Orange. Cet hôtel venait d’ouvrir lors de notre passage, nous avons pu négocier le prix de nos nuits. C’est sans conteste l’un des meilleurs hôtels depuis notre départ de France ! Tout était parfait (déco, personnel, petit-déjeuner, piscine).

Où manger à Siem Reap ? L’avantage d’une ville touristique réside dans l’abondance et la diversité des restaurants (y compris végétariens). Nous avons testé et validé le Footprint Cafes, ARTillerie, Lily’s secret garden et Green Go.

Quel ticket choisir ?

Il existe trois tickets pour visiter Angkor :

  • Un ticket à la journée à 37$
  • Un ticket trois jours (valable une semaine) à 62$
  • Un ticket sept jours (valable un mois) à 72$

Si vous n’êtes pas un fan assidu de temples ou de l’empire khmer, trois jours nous semblent suffisants pour avoir un bon aperçu des fameux temples. C’est ce que nous avons fait et ça nous a semblé suffisant. En revanche, une seule journée me semble être un peu ambitieux !

L’idéal est de disposer de quatre jours pleins à Siem Reap afin de pouvoir s’octroyer une journée de pause (ce serait dommage de faire une overdose de temple !). Vous pouvez vous faire masser, prendre un cours de cuisine, etc. Nous nous sommes baladé dans les marchés de la ville et avons profité de la piscine de notre hôtel.

D’ailleurs, je n’imaginais pas la ville de Siem Reap si grande et si animée ! Dans le centre touristique, on trouve plusieurs rues nommées « Pub Street » où pullulent les bars et les néons lumineux. On nous a proposé de tout : des massages, de la weed, des « fish pedicures » (vous savez ces petits poissons qui mangent les peaux mortes de vos pieds ?), des brochettes d’insectes…

Comment se déplacer à Angkor ?

Le site se visite notamment en vélo, en scooter (électrique ou pas) ou en tuk-tuk. Au vu de la distance pour rallier Siem Reap aux premiers temples et de la chaleur, nous éliminons rapidement l’option vélo ! #LazyTourists

Étant quatre, nous privilégions le tuk-tuk qui nous revient moins cher que deux scooters. À Siem Reap, vous trouvez deux types de tuk-tuk : les classiques à deux places et des sortes de calèches à quatre places tirées par un scooter. C’est logiquement sur ces derniers que nous jetons notre dévolu !

En plus d’être moins fatiguant, ce moyen de transport est vraiment pratique car le chauffeur connaît bien l’endroit et sait où nous déposer. Pour certains temples, il propose de nous déposer à une entrée et de nous récupérer à une autre, nous évitant ainsi de devoir revenir sur nos pas.

Informations pratiques

Location d’un vélo à la journée : 2$ pour un vélo classique et environ 8$ pour un VTT.

Location d’un scooter à la journée : environ 10$ et 12$ pour un scooter électrique (on vous demande votre passeport en caution la plupart du temps). Il y a quelques bornes pour recharger votre scooter électrique sur le site d’Angkor.

Faire appel à un tuk-tuk : n’hésitez pas à négocier, tout dépend du circuit emprunté. Nous avons payé 10$ le premier jour puis 12$ les jours suivants. À noter que nous avons fait moins de temples que la plupart des gens pendant ces journées.

Comment organiser ses trois jours à Angkor ?

Nous avons concentré nos visites sur trois grosses demi-journées (environ 5h à chaque fois) afin de ne pas saturer en visitant trop de temples à la suite. Il faut déjà compter environ 30 minutes de tuk-tuk pour rejoindre Angkor depuis Siem Reap (et idem au retour évidemment).

Il existe deux circuits « classiques » pour visiter Angkor : le petit circuit et le grand circuit. Nous décidons de ne pas suivre ces circuits, au contraire, pour ne pas être en même temps que tous les autres touristes et décider des temples à visiter au fur et à mesure de nos journées (selon l’état de notre motivation !). Finalement, nous ne sommes pas seuls mais c’est beaucoup moins oppressant que ce à quoi nous nous attendions (au vu des retours lus sur Internet).

Jour #1

À midi, nous commençons par le plus connu des temples : Angkor Wat. Celui-ci figure d’ailleurs sur le drapeau du Cambodge, rien que ça ! Ce temple est vraiment immense, je ne m’attendais pas à y passer autant de temps.

Comme nous sommes pendant la pause déjeuner, le temple n’est pas bondé. Nous profitons même des bas reliefs pour nous tous seuls, incroyable ! Dès 13h30, nous voyons la différence, les groupes de chinois reprennent leur visite après leur repas…

Nous visitons ensuite le Banteay Kdei non loin. Ce temple est beaucoup plus petit et tranquille, un peu abandonné à la nature. Nous sommes presque seuls à le visiter en cette fin d’après-midi, c’est idéal pour s’imprégner de l’ambiance ! Ici, tout correspond à l’image que j’avais d’Angkor : des bouts de temple écroulés, des pierres entassées et des arbres qui poussent par dessus !

Jour #2

Nous nous levons tôt cette fois afin d’être à l’ouverture du temple Ta Prohm, celui où ont été tournées des scènes du film « Tomb Raider ». Nous ne sommes pas seuls sur place malheureusement mais nous évitons les groupes de touristes, c’est déjà pas mal !

Ce temple est volontairement laissé dans un état proche de celui dans lequel il était à la redécouverte du site, au 20ème siècle. C’est vraiment ce qui fait son charme, on voit que la végétation a repris ses droits, d’énormes arbres sont comme posés sur les pierres. Leurs racines ressemblent à des tentacules géantes cherchant à engloutir le temple.

Nous passons rapidement par les temples de Pre Rup et Ta Som. Le premier aurait servi de crématorium aux Rois d’Angkor et offre une vue dégagée sur la végétation environnante. C’est son principal intérêt car on n’y trouve ni sculpture, ni bas-reliefs. Nous nous baladons rapidement dans le deuxième, plus petit et un peu envahi de petits stands pour touristes.

Nous terminons la journée par le Neak Pean. Ce n’est pas vraiment un temple mais plutôt des bains de purification. Franchement, ce n’est pas très impressionnant, c’est plutôt le paysage entourant le temple qui mérite l’arrêt. Il faut emprunter une passerelle en bois qui enjambe une grande étendue d’eau d’où sortent des arbres morts.

Jour #3

Nous consacrons cette dernière journée à Angkor Thom, une ancienne cité royale en forme de carré au sein de laquelle se visitent plusieurs temples et monuments.

Nous commençons par le plus connu, le temple Bayon. Il est très impressionnant avec ses multiples visages sculptés dans les tours du temple. Il s’agit du visage impassible de Bouddha qui contemple les visiteurs. Nous observons quelques singes se balader sereinement sur les vieilles pierres du temple. Les bas-reliefs de ce temple sont eux aussi bien conservés, on peut voir des scènes de la vie quotidienne des khmers et des représentations de batailles.

Nous visitons également le temple Baphuon, que nous appelons le « temple mexicain » car nous trouvons qu’il ressemble à une pyramide du dit pays (où ce qu’on imagine comme tel en tout cas !). En raison de son ensevelissement sous la végétation et d’effondrements partiels, ce temple a été entièrement démonté, bloc par bloc. La restauration actuelle a été inaugurée en 2011 seulement.

Enfin, nous passons par la terrasse des éléphants où l’on admire de grandes statues ainsi que des bas-reliefs représentants des éléphants. Juste à côté, la terrasse du roi lépreux est incroyable, ornée de multiples sculptures de personnages de la mythologie hindoue ; Nagas et Garudas en tête !

Informations pratiques

Les épaules et les genoux doivent être couverts pour visiter les temples. Une certaine souplesse semble être adoptée dans la plupart des temples mais certaines zones (comme le dernier étage de Angkor Wat) sont surveillées.

Si vous êtes amateurs de lever ou coucher de soleil, il y a plusieurs spots où les admirer. Il semble toutefois que les touristes soient très nombreux. Étant souvent déçus par les levers et couchers de soleil sur les monuments connus, nous passons notre tour.

Pour finir

Certains temples plus éloignés de Siem Reap (entre 20 et 40 kilomètres), et donc plus isolés et parfois partiellement envahis par la jungle, se visitent également mais ils ne sont pas compris dans le ticket d’entrée (déjà pas donné). Nous faisons le choix de préserver notre budget déjà bien entamé !

Nous retiendrons d’Angkor le formidable travail architectural du peuple khmer ; des temples gigantesques aux sculptures et bas-reliefs impressionnants ! Nous étions heureux d’avoir le Lonely Planet dédié à Angkor sur la Kindle de Virginie afin d’apporter quelques informations historiques à nos visites.

Nos 3 jours à Angkor en vidéo

Une réponse sur “Trois jours à Angkor : visite des temples khmers en tuk-tuk”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *