Après avoir passé quelques jours dans la station balnéaire de Mui Ne, nous arrivons dans la ville de Dalat, située à 1500m d’altitude et appréciée dès l’époque coloniale pour son climat plus frais. Nous passons trois nuits sur place afin de nous balader en ville mais surtout de découvrir la campagne environnante.

Une nouvelle fois, nous y retrouvons Alex et Caro, avec qui nous passons la plupart de nos soirées (on ne change pas les bonnes habitudes), mais aussi notre amie Noémie, fraîchement arrivée de Nouvelle-Zélande !

Se balader dans Dalat

La ville de Dalat est surprenante ; on l’avait lu avant notre venue mais c’est vrai qu’on ne se sent pas au Vietnam (ou en Asie). À l’exception des scooters omniprésents, nous n’aurions aucun mal à nous croire en Europe. Le climat s’est rafraîchi, je ressors mes pantalons et ma polaire pour la première fois depuis bien longtemps !

Comme souvent, nous nous baladons au marché. Nous admirons le défilé de scooters et de chapeaux pointus, si caractéristiques du Vietnam. Nous en profitons aussi pour découvrir un nouveau fruit, qui ressemble grandement à un artichaut ! Verdict : c’est plutôt bon, le goût est relativement proche de celui d’une poire mais il y a de nombreux (gros) pépins.

Nous continuons notre balade dans Dalat un peu au hasard et passons par les principaux points d’interêt, notamment le lac et la cathédrale Saint Nicolas. Même s’il y a quelques coins mignons, je ne trouve pas que la ville casse trois pattes à un canard ! Par contre, pour une fois, elle se prête bien aux balades à pied ; il y a de grands trottoirs (même si les scooters les confondent avec des parkings) et des efforts sont faits au niveau de l’entretien (il y a même des parterres de fleurs, incroyable !).

La principale attraction touristique de Dalat est la « Crazy House », située à seulement quelques mètres de notre hôtel. Nous hésitons un peu à la visiter avant de nous décider ; nous découvrons une maisons farfelue comprenant des chambres d’hôtes, des escaliers surprenants sur le toit, des passages labyrinthiques d’une pièce à l’autre et une jolie vue sur la ville. C’est surprenant mais bon, ce n’est pas le Palau Güell de Barcelone non plus !

Informations pratiques

Venir à Dalat depuis Mui Ne : selon les compagnies, comptez entre 100k et 120k VND / personne pour environ 5 heures de bus. Nous avons fait le trajet en journée mais c’était tout de même un bus couchettes.

Où loger à Dalat ? Notre hôtel, Himalaya Phoenix Dalat Hotel, vient d’ouvrir. Pour 15€ la nuit, nous avons bénéficié d’une jolie chambre (pour 3 personnes) avec une vue dégagée sur la ville et d’un petit-déjeuner correct. Le personnel parle bien anglais et est très rendant service. Nous recommandons !

Où manger à Dalat ? Non loin de notre hôtel, nous avons trouvé Le Chalet Dalat un peu cher mais l’endroit est vraiment mignon et les serveurs adorables ! Les portions du Carrot Restaurant ne sont pas très copieuses mais les plats étaient savoureux.

Les voyageurs recommandent un arrêt à Dalat pour découvrir les environs, nous louons donc un scooter une journée et en avant Guingamp ! À peine sortis de la ville, nous découvrons les milliers de serres qui recouvrent les flans des montagnes environnantes. Voilà donc d’où proviennent les fraises en vente un peu partout à Dalat !

Admirer la pagode Linh Phuoc

Cette pagode recouverte de mosaïque mérite la visite (d’autant qu’elle est gratuite !). À l’intérieur de la tour, les visiteurs peuvent inscrire leurs vœux sur des morceaux de papier qu’ils collent sur une grande cloche, avant de la sonner trois fois.

Mon coup de cœur : randonner au Pinhatt Peak

Arrivés au lac Tuyen Lam, nous découvrons une paisible étendue d’eau au milieu des pins. Évidemment, en voyant les petits sommets aux alentours, nous sommes pris d’une envie de prendre de la hauteur ! Nous jetons notre dévolu sur ce qui nous semble être le Pinhatt Peak. Malheureusement, la route est barrée par un camion. Nous essayons de nous faire comprendre du gentil gardien du Sam Tuyen Lam Resort afin de trouver un chemin de rando que l’on voit sur Maps.me. Avec sa bénédiction (on croit, puisqu’il accepte de garder notre scooter), nous empruntons un chemin juste en face du resort (bien que nous ne puissions lire le panneau à l’entrée, écrit en vietnamien).

Nous hésitons un peu sur le chemin à suivre, d’autant que nous ne croisons pas un chat mais une fois en haut, la vue se dévoile effectivement à nous ! Ça valait la peine de faire une petite rando impromptue.

Après quelques minutes à admirer le paysage, une voiture arrive. Les occupants nous saluent gentiment et se mettent à admirer le paysage à nos côtés. Je ne résiste pas à demander comment ils ont pu monter malgré le camion et voilà que l’homme me répond « I am the owner of this land »… Hum, hum, c’est donc un terrain privé ! Mais aucun soucis, le propriétaire est très gentil et ne semble pas du tout gêné par notre présence. Il nous explique qu’il souhaite construire un hôtel au sommet mais aussi un café pour que tout le monde puisse venir admirer la vue. L’endroit risque donc de changer dans les mois ou les années à venir !

Si vous souhaitez suivre ce chemin, Vincent a pris les coordonnées GPS pendant notre balade. Il vous suffit de télécharger ce fichier puis de l’importer dans Maps.me.

Découvrir les cascades Dantala

Nous décidons au dernier moment de nous arrêter à cet endroit et nous sommes rapidement déçus par ces deux cascades très proches de Dalat. C’est très (très) aménagé pour deux cascades somme toute assez classiques. Il y a un mini « roller coaster », des tyroliennes et des parcours dans les arbres. Bref, ça peut être sympa mais ce n’est pas vraiment un coin de nature préservée !

Ticket d’entrée : 30k VND / adulte. Toutefois pour descende au pied de la deuxième cascade, il faut emprunter un ascenseur (oui, oui) qui est payant !

Le mot de la fin

En résumé, bien qu’agréable, Dalat n’est pas une ville incontournable. La nature environnante offre toutefois quelques balades sympathiques, qui ont le mérite de changer des paysages vietnamiens traditionnels. Ici, pas de rizières, ni de roches karstiques ! Nous n’avons pas eu le temps de visiter tous les endroits qui nous attiraient, comme la cascade des éléphants ou les fermes à soie, mais nous partons sans regret vers notre prochaine destination.

Une réponse sur “Trois jours à Dalat : un petit tour à la montagne”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *