Dès notre arrivée dans le centre touristique, nous sommes agréablement surpris par la ville de Hué. Je ne l’imaginais pas si grande (plus de 300 000 habitants), ni si vivante avec des petites boutiques et des cafés mignons à tous les coins de rue. Nous n’échapperons toutefois pas au trafic chaotique et aux nombreux klaxons ; nous sommes bien au Vietnam, il n’y a pas de doute !

Cité impériale de Hué

Comme tout bon touriste, nous venons principalement à Hué pour visiter l’ancienne cité impériale. J’avoue que je n’avais jamais entendu parler de cet endroit avant de venir au Vietnam mais j’ai vraiment apprécié cette visite ! Le site est propre et bien entretenu avec de beaux espaces verts, c’est un bon début. De plus, certains endroits sont vides de tout touriste ce qui permet de profiter d’une atmosphère paisible, chose assez rare au Vietnam.

Même si la majeure partie de la cité a été détruite, d’abord par les français puis surtout par les bombardements américains, cette visite permet d’en apprendre un peu plus sur l’histoire du pays avant la colonisation et la guerre. C’est dans ces palais, ces temples et ces jardins que vivaient l’empereur, sa famille et sa cours de 1805 à 1945. À cette époque, Hué était la capitale du pays (ce qui parait logique au vu de sa position centrale et de son accès à la mer).

Les bâtiments restaurés permettent aussi de découvrir l’architecture vietnamienne, qui nous semble assez proche de sa voisine chinoise. Si certains touristes sont déçus par la cité impériale de Hué, je trouve que les incroyables mosaïques (notamment sur la salle de lecture), les magnifiques portes et les jardins méritent vraiment la visite. Il ne faut pas s’attendre à un bâtiment qui sorte du lot, c’est l’ensemble qui est impressionnant ; toutes ces toitures ornementée, tous ces bonsaïs en pot, toutes ces mosaïques colorées, etc.

Mausolée de l’avant-dernier empereur du Vietnam

Pour notre deuxième journée sur place, nous louons deux scooters pour nous rendre au tombeau de l’empereur Khai Dinh. Il s’agit de l’avant-dernier empereur du Vietnam qui régna de 1916 à 1925. D’après les explications que nous avons glanées, ce mausolée mélange des styles asiatiques et européens. J’avoue que nous n’avons pas forcément su décoder ces subtilités mais nous avons tout de même admiré les trois niveaux du mausolée, les statues très réalistes des mandarins (sorte de fonctionnaires de l’époque) et les belles mosaïques à proximité du tombeau. Un « détail » m’a marqué : les impôts locaux ont été augmentés de 30% pour permettre la construction de tout cela !

Nous avions initialement dans l’idée de nous rendre dans un parc d’attraction abandonné ou de visiter des villages dans la campagne environnante mais un petit incident de scooter nous en empêchera finalement. Emballée par sa première journée de scooter, Noémie est allée saluer un petit muret d’un peu trop près ! Rien de grave heureusement, ni pour elle, ni pour le scooter. Nous quittons Hué en un seul morceau ! Je répète : nous quittons Hué en un seul morceau !

Informations pratiques

Venir à Hué depuis Hoï An : avec la compagnie The Sinh Tourist, nous avons payé 99k / personne (ce tarif ne comprend pas de pick-up à votre hôtel). Attention, le tarif était plus cher en ligne qu’en nous rendant à l’agence de Hoï An.

Tickets d’entrée : 150k dongs / personne pour la cité impériale et 100k / personne pour le tombeau de Khai Dinh. Il existe un ticket combiné à 280k qui vous permet de visiter ces deux endroits ainsi que le mausolée Minh Mang.

Où dormir à Hué ? Le Serene Shining Hôtel est vraiment top. La déco mériterait un petit rafraîchissement à mon goût mais le personnel est incroyablement gentil et le petit-déjeuner est tout bonnement gargantuesque (nous pouvons commander tout ce que nous souhaitons dans le menu, une première depuis notre départ de France) !

Où manger à Hué ? Pour tester des spécialités locales, nous vous conseillons le Madam Thu. Nous recommandons les menus qui permettent de goûter plusieurs plats. Le minuscule restaurant juste à droite de Madam Thu propose de bons burgers à petits prix mais n’a que deux petites tables sur le trottoir (un vendredi ou samedi soir est idéal car la rue est alors piétonne). Pour une pizza de qualité, rendez-vous au Risotto Restaurant (pour chaque grande pizza achetée, on vous offre des bruschettas, une boisson et des fruits frais).

Louer un scooter à Hué : si l’on vous demande où vous souhaitez aller, restez vague ; le prix de la location augmentera si vous dites vouloir vous éloigner de la ville… Nous avons payé 90k / scooter au Khe Sanh Homestay (possible de laisser une carte d’identité en caution à la place du passeport).

3 réponses sur “La splendide cité impériale de Hué au centre du Vietnam”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *