Après avoir profité des îles thaïlandaises, nous prenons la direction de Phuket Town. Le nom « Phuket » vous dit surement quelque chose ; cette île (la plus grande du pays avec plus de 500 km²) est très populaire et appréciée des touristes. La plupart des plages de l’île ont la réputation d’être très animées et fêtardes, pas vraiment ce que nous aimons ! Pourtant, quelques articles sur la ville de Phuket (notamment celui de wearenottrees) m’avaient donné envie d’aller y faire un tour…

Si Phuket Town n’est pas située en bord de plage et est donc relativement délaissée des touristes (on est tout de même dans un des coins les plus touristiques de Thaïlande mais ça reste supportable), les façades de la vieille ville méritent vraiment la balade !

Informations pratiques

Où loger à Phuket Town ? À trois, nous avions réservé une chambre quadruple au sein de l’auberge, Book A Bed Poshtel. Celle-ci proposait un petit-déjeuner basique et un espace extérieur avec une mini-piscine (peu de profondeur), tout en étant à proximité des rues historiques.
Où manger à Phuket Town ? Le petit food-court « Lock Tien » permet de manger pour quelques baths des plats thaïlandais « de base » et des jus de fruits frais à 30 baths. Nous avons également testé le restaurant Markinny Mate affichant un panneau « no thaï food » (parfois, ça fait du bien) et c’était pas mal et pas cher.

Les jolies façades sino-portugaises

Le quartier historique de Phuket Town est relativement petit mais vraiment très mignon et coloré. À l’origine, la ville doit son développement à l’exploitation de mines d’étain proches. Des commerçants chinois et malais s’y sont alors installés et on construit les fameuses maisons que l’on vient admirer aujourd’hui. C’est au début du 20ème siècle que les infrastructures de la ville (routes et canaux notamment) sont construites.

Aujourd’hui, ces belles maisons sont occupées par des cafés joliment décorés, des boutiques de souvenirs mais aussi d’artisanat, des restaurants et des hôtels. La vieille ville est un endroit très agréable. Deux regrets : seules certaines rues ont fait enterrer les câbles électriques et les rues ne sont malheureusement pas piétonnes. Mais bon, on ne peut pas tout avoir !

C’est aussi à Phuket Town que se trouve le « On on Hotel » où loge Leonardo DiCaprio dans le film La plage. Nous sommes juste passés devant (et il a apparemment été refait depuis le tournage de film). C’est ainsi qu’après avoir regardé Tomb Raider à Angkor, nous avons aussi revu ce film culte. Trop influençables !

Dès que l’on s’écarte un peu de ces quelques rues pittoresques, pour aller vers le marché couvert par exemple, on découvre rapidement des quartiers « habituels », qui nous rappellent les autres villes que nous avons eu la chance de visiter en Thaïlande (Chiang Rai, par exemple).

Informations pratiques

  • Si vous souhaitez simplement vous balader dans la vieille ville, une journée (ou même une demi-journée si vous avez peu de temps) suffit.
  • Les quelques rues à parcourir sont les suivantes : Thalang Road, Phang Nga Road, Krabi Road, Dibuk Road et Yoawarat Road.

Street-art à tous les coins de rue

Pour pimenter un peu la visite du centre historique de Phuket Town, il faut partir à la chasse au street art ! D’après ce que j’ai pu lire en ligne, ces œuvres ont fait leur apparition dans la vieille ville petit à petit il y a un peu plus de deux ans. C’est un petit bonus agréable de les découvrir au fur et à mesure de la balade.

Même si ça ne vaut pas la peine d’y passer trop de temps, Phuket Town s’avère une étape sympathique dans le sud de la Thaïlande (avant ou après un tour dans les îles, par exemple). Nous ne regrettons pas notre choix et partons plein d’enthousiasme vers Bangkok, notre dernière étape (déjà 😭).

3 réponses sur “Découvrir les maisons colorées de Phuket Town”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *