Pendant notre voyage au long cours, nous avons eu la chance de passer deux fois par la Thaïlande, soit un total de 40 jours sur place. La première fois, entre la Birmanie et le Laos, nous nous sommes concentrés sur le nord du pays, ses temples et sa nature incroyable. Notre seconde visite, à la fin de nos 7 mois de voyage, nous a permis de découvrir le sud du pays, entre îles paradisiaques et parc national bluffant.

Nos impressions sur la Thaïlande

La Thaïlande est une destination très touristique mais cela ne nous a pas empêché d’adorer nos six semaines sur place. En se renseignant en amont, il est vraiment possible de trouver des coins encore tranquilles. Pour être honnête, j’ai eu du mal à me souvenir des aspects que nous n’avons pas aimé !

Ce qu’on a aimé 👍

  • La facilité à voyager et à se faire comprendre. Il faut reconnaître que c’est l’un des avantages des destinations touristiques, tout est moins compliqué ! Même s’ils ne parlent pas tous anglais, les locaux sont habitués à échanger avec les touristes, les transports sont nombreux, la WiFi est monnaie courante, etc.
  • La beauté et la diversité des paysages. Entre les montagnes du nord, la jungle, les îles paradisiaques, les incroyables cascades, nous en avons pris plein les yeux et il y en a pour tous les goûts !
  • L’excellent rapport qualité / prix des hébergements. Il faut avouer que c’est tellement bien de pouvoir dormir dans des hôtels sympas (propres et mignons, bien situés, avec piscine) pour moins de 15€ la nuit à deux ! C’est particulièrement vrai dans le nord du pays. Le sud (avec les îles) étant plus touristique, les prix sont plus élevés (mais toutes les bourses s’y retrouveront, rassurez-vous !).
  • La gastronomie. Honnêtement, je me souviens encore du tout premier plat qu’on a mangé en arrivant dans le pays après trois semaines en Birmanie ; un simple « fried rice » aux crevettes. Je me souviens aussi avec un peu de nostalgie des excellents pad thaï aux crevettes du marché de Pran Buri que nous avons mangé trois soirs de suite. Bref, en Thaïlande, on mange plutôt bien (et c’est particulièrement vrai si vous aimez la cacahuète) !
  • Les temples dorés, parfois incroyablement kitsch mais si impressionnants. Très différents des temples birmans ou sri-lankais (pourtant également bouddhistes) que nous avions visité auparavant, les temples thaïlandais ne manquent pas de dorures, c’est le moins que l’on puisse dire !
  • Au global, la gentillesse des thaïlandais.

Ce qu’on a pas aimé 👎

  • La première chose qui me vient en tête ce sont certaines dérives touristiques ! Nous avons eu un tout petit aperçu du tourisme sexuel (miam, de vieux blancs avec de jeunes et jolies locales 🤢) mais aussi, dans un autre registre, les touristes qui se comportent comme de vrais dangers publics en scooter (sans casque, à fond sur les petites routes, etc.).
  • Les plats (trop) épicés ! Même si la gastronomie nous a globalement séduit, je dois avouer que j’ai quand même pleuré dans un restaurant en croquant dans un piment qui n’avait rien à faire là. Oui, oui, j’ai vraiment pleuré à grosses larmes et la gentille propriétaire du restaurant m’apportait des concombres et du pain avec un air immensément désolée et compatissant…
  • Les malheureux éléphants enchaînés et maltraités pour divertir les touristes. De notre côté, nous avons fait simple : nous n’avons pris part à aucune activité avec les éléphants. Nous en avons aperçu plusieurs fois, parfois avec des touristes dessus 😭 Plus largement, d’autres animaux sont maltraités pour le plaisir des touristes, je pense notamment aux serpents et lémuriens (je crois) aperçus au marché flottant Damnoen Saduak.

Quel circuit pour 20 jours dans le nord de la Thaïlande ?

  • Sukhothai : balade en vélo pour découvrir les temples de cette ancienne capitale khmer. D’après les photos que j’ai pu voir, Ayutthaya (également une ancienne capitale khmer, plus proche de Bangkok) semble plus jolie mais ce n’était pas vraiment sur notre route.
  • Road-trip sur la Mae Hong Son loop : Pai, Soppong, Mae Hong Son, Mae Chaem et Chom Thong. Une magnifique boucle en voiture (ou en scooter) entre rizières et montagnes. Probablement notre étape préférée dans le nord, loin de l’image habituelle que l’on peut avoir du pays !
  • Chiang Mai (pendant le festival des lanternes) : la deuxième plus grande ville du pays offre un centre historique très agréable avec des temples à tous les coins de rue, de nombreux cafés hipsters et des jolies œuvres de street-art. Ce n’est pas vraiment authentique mais on comprend pourquoi les « digital nomades » s’y installent à tour de bras !
  • Chiang Rai : en vérité, c’est surtout les environs de Chiang Rai que nous avons arpentés en scooter (champs d’ananas, cascades, rizières, etc.). Le temple blanc, très touristique, mérite une petite visite également.

Quel circuit pour 20 jours dans le sud de la Thaïlande ?

  • Road-trip de Bangkok au parc national de Sam Roi Yot : un road-trip qui vaut surtout le coup pour ce parc national assez peu fréquenté. On y trouve une grotte impressionnante, des panoramas splendides et même quelques plages sympas !
  • Les îles Trang de Koh Mook et Koh Ngai : les îles paradisiaques thaïlandaises comme on les imagine ; loin de la foule et avec de l’eau transparente. Idéales pour se reposer, profiter des joies de la plage et bronzer ! Koh Mook reste plus abordable si vous avez un budget restreint.
  • La fameuse île de Koh Lanta : moins paradisiaque mais beaucoup plus grande que les deux îles précédentes, Koh Lanta mérite que l’on y reste quelques jours pour en faire le tour en scooter. Il y a plus d’activités que sur les îles Trang (plusieurs plages, très nombreux restaurants et hébergements) tout en étant loin des « full moon party » alcoolisées de certaines îles.
  • Phuket Town : une journée me semble idéale pour découvrir les jolies façades sino-portugaises de la ville historique de Phuket. C’est forcément touristique, on est sur l’île la plus connue de Thaïlande !
  • Bangkok : préférant profiter au maximum de la nature avant de retrouver nos boulots à Paris, nous n’avions prévu que deux jours pleins à Bangkok. Je suis tombée malade la veille de notre départ (la seule et unique fois de nos 7 mois de voyage !). Nous reviendrons !

Comment sont les thaïlandais ?

Comme je le disais en début d’article, il est assez facile d’échanger avec les thaïlandais qui parlent ou baragouinent tous à peu près anglais. Et même quand ce n’est pas le cas, par exemple sur les nights markets peu touristiques, on arrive toujours à se faire comprendre, avec des gestes et des sourires. Au quotidien, il est hyper agréable de ne pas se sentir bloqué pour communiquer ! Les sonorités chantantes du « sawatdi kha », le merci thaïlandais, résonnent encore dans mes oreilles.

Nous avons parfois été bluffé par la gentillesse des thaïlandais. À Phuket Town, un homme (à qui l’on avait rien demandé du tout) nous voyait attendre notre bus pour l’aéroport (à un « arrêt » du centre ville). Il est allé vérifier en scooter à la station de bus que notre bus allait bien arriver. Comme ça, gratuitement, sans que ça soit son boulot…

Nous nous sommes parfois fait la réflexion que les gens font confiance aux autres. Plusieurs fois, nous avons vu des étals de marché en « self-service ». Par exemple, des bouteilles de jus laissées sur un stand avec une petite pancarte à côté d’une boîte indiquant « Pay here » (et ce à Bangkok, pourtant une immense mégalopole relativement « moderne et occidentalisée ») ! Non loin de Chiang Rai, dans un temple, nous avons vu des feuilles d’or (que les fidèles collent ensuite sur des statues) laissées totalement libres d’accès, avec simplement une urne posée à côté. Impensable en France !

Bien sûr, cela n’empêche en rien les petites tentatives d’arnaque à droite à gauche (notamment par les chauffeurs de tuktuk, nous avons l’habitude maintenant !). Le pays est très touristique, certains personnes sont intéressées, ce n’est pas étonnant. Comme partout, il y a des gens incroyables et d’autres moins agréables…

Et le budget dans tout ça ?

Il est sûr que le nord de la Thaïlande (à l’exception peut-être de la très hipster Chiang Mai) est plus abordable que le sud. Sur les îles notamment, les prix pratiqués sont nettement supérieurs. Koh Ngai est le seul endroit où nous avons vraiment été obligé de faire très attention à notre budget.

Notre budget est de 67€ / jour pour deux personnes mais il n’est pas du tout représentatif, nous nous sommes un peu lâchés ! Tout d’abord, nous avons loué deux voitures (11 jours au total), c’est un budget à prendre en compte (même si c’est beaucoup plus abordable qu’au Laos). En plus, pour profiter pleinement de notre fin de voyage au long cours, nous nous sommes fait plaisir sur deux ou trois hôtels dans le sud du pays.

Il est largement possible de s’en sortir pour moins ! Dans le nord du pays, notre budget était nettement sous la barre des 50€ / jour pour deux.

Comme dans la plupart des pays de notre voyage, nous avons dû composer avec les frais des distributeurs. Il faut compter 220 bahts pour chaque retrait.

Quelques exemples

  • Une bouteille d’eau : 14 baths dans les supérettes (soit 0,40€)
  • Une bière : environ 50 baths (environ 1,50€)
  • Un repas pour deux : entre 60 et 120 baths (moins de 4€)
  • Une nuit en chambre double avec petit-déjeuner : très variable entre le nord et le sud (à niveau de confort équivalent), entre 10€ et 30€
  • Location d’un scooter à la journée : environ 200 baths pour 24h (moins de 6€)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *