Nous sommes partis au Québec du 20 août au 9 septembre 2017. Ayant envie de découvrir les paysages majestueux de cette contrée canadienne, nous avons loué une voiture afin de nous déplacer librement, aux grès de nos envies ! Comme d’habitude, nous avons organisé notre road-trip par nous-mêmes (sans passer par une agence), nous avons pris notre temps et écouté les conseils avisés des locaux.

Nos impressions sur le Québec

Ce qu’on a aimé 👍

  • La beauté des paysages : le majestueux Saint Laurent (véritable mer pour les québécois), les cascades, les plages de galets, les falaises abruptes, les kilomètres à rouler au milieu des sapins sans croiser personne…
  • L’énorme choix de randonnées : dans tous les parcs nationaux, il est facile de se procurer un guide avec les différentes randonnées et des indications sur leurs difficultés, c’est vraiment top !
  • L’incroyable gentillesse des québécois : ils entament très facilement la discussion, que ça soit pendant les randonnées ou dans les bars, et sont vraiment très sympathiques ! Il faut aussi admettre que leur accent et l’utilisation de mots anciens (« mes souliers », « un chandail », « le chansonnier », etc.) à tout bout de champ les rend toute de suite amusants.
  • Les microbrasseries partout, même dans les petits villages : pouvoir goûter de nouvelles bières (presque) tous les jours, un petit plaisir pour nous !
  • La possibilité d’observer des animaux en liberté : nous avons eu la chance de voir des orignaux à plusieurs reprises (y compris au bord de la route) mais aussi un castor, un porc-épic, un daim, des rorquals, des phoques (en veux-tu en voilà !) et même des ratons-laveurs qui faisaient les poubelles à Montréal… 😇

Ce qu’on a pas aimé 👎

  • La nourriture : à part à Montréal, les plats proposés dans les restaurants étaient souvent (trop) gras et les choix très limités (de la poutine et des burgers). Nous avons par contre mangé de très bons petits-déjeuners dans des chambres d’hôtes.
  • Le prix des logements : nous avons souvent trouvé les hébergements chers (minimum du minimum 50€ la nuit pour deux) et pas forcément incroyables pour le prix (si vous aimez la déco, ce n’est clairement pas en Gaspésie que vous trouverez votre bonheur 😂). Heureusement, l’accueil toujours chaleureux et authentique des québécois a bien compensé ce point !

Quel itinéraire pour 3 semaines au Québec ?

En 3 semaines au Québec, nous avons parcouru environ 2500 kilomètres. Vous pouvez découvrir un aperçu de notre circuit sur Google Maps. C’est un parcours assez classique pour une première fois en Gaspésie, proche des recommandations du Routard ou du Lonely Planet.

  • Montréal (3 nuits) : découverte de cette ville aux petits airs américains, notamment le parc Mont Royal et le quartier du Plateau. Nous avons dormi dans un petit appartement trouvé sur Airbnb (l’annonce n’est plus disponible).
  • Rimouski et le parc national du Bic (2 nuits) : prise en main de notre première voiture automatique et découverte de notre premier parc québécois (plus de 8 heures passées dedans !). Grâce à Airbnb, nous avons dormi dans une chambre chez un jeune couple sympathique.
  • Cap-Chat et le parc de la Gaspésie (2 nuits) : découverte du canyon des portes de l’enfer et du parc national de la Gaspésie, où nous avons aperçu des orignaux. Les propriétaire du gîte Rêve et réalité se sont montrés les hôtes les plus chaleureux et accueillants de notre séjour.
  • Cap-des-Rosiers et le parc national Forillon (3 nuits) : quelques arrêts pour découvrir de jolis phares sur notre routes et plusieurs randonnées dans le parc Forillon. Nous avons profité du barbecue et de la jolie vue sur le Saint-Laurent depuis notre petite cabine.
  • Tadoussac (2 nuits) : traversée du Saint-Laurent en direction du fjord du Saguenay et excursion en zodiac pour observer les baleines. Pour ces deux nuits, nous avions opté pour un motel.
  • Chicoutimi et le fjord du Saguenay (3 nuits) : tour en voilier sur le fjord, randonnée dans le parc national du fjord, découverte de la ville de Chicoutimi et du musée de la pulperie. Sur Airbnb, nous avons trouvé un appartement spacieux et agréable.
  • La Malbaie (1 nuit) : Nous avions choisi notre chambre chez l’habitant pour sa vue sur le Saint-Laurent et surtout le jacuzzi !
  • Québec (3 nuits) : passage par les chutes de Montmorency avant d’arriver en ville. Balade pluvieuse dans le quartier du Vieux Québec, découverte du passionnant musée de la civilisation et de plusieurs jolies bibliothèques. Nous avons aussi passé du temps à discuter avec le propriétaire atypique de notre logement (parking inclus après négociation) et d’autres touristes.
  • Trois-Rivières (1 nuit) : dernière étape (dans la jolie maison Wickenden tout proche du centre) avant de retourner rendre la voiture et prendre notre avion à Montréal.

Nous nous sommes organisés ainsi afin de pouvoir passer plusieurs jours dans chaque parc, ce qui nous a permis à la fois de prendre notre temps, de ne pas faire trop de route chaque jour (et de pouvoir nous arrêter en cours de route quand on en avait envie) et d’avoir une deuxième chance en cas de pluie (pour les randonnées)… Finalement, nous avons eu de la chance et, en dehors de nos trois jours à Québec, nous avons eu un temps superbe !

Les coups de cœur et déceptions de notre road-trip au Québec

Ce voyage date de plusieurs années (déjà 😱) et quand nous y repensons ce sont souvent les mêmes endroits qui nous reviennent en mémoire. Selon nous, les endroits à ne pas rater sont les suivants.

  • Nous avons tous les deux adoré le parc national de la Gaspésie où nous avons eu la chance de voir des orignaux tous proches. Nous y avons trouvé les paysages variés et avons été relativement seuls et tranquilles lors de nos randonnées. J’ai particulièrement adoré la balade menant au lac des Américains ainsi que la randonné menant au sommet du Mont Enerst.
  • Le fjord du Saguenay est aussi très impressionnant. Nous avons notamment eu la chance d’y faire un tour en voilier (avec Voile Mercator à L’Anse-Saint-Jean) où nous n’étions, par hasard, qu’avec des québécois (très difficile de les comprendre quand ils parlaient entre eux !).
  • Comment résister au charme du vieux Québec ? Nous n’avons vu la ville que sous la pluie mais elle aura su nous charmer avec ses petites rues pavés, ses jolies maisons bien entretenues ses briques rouges et le château Frontenac.
  • Etape fortuite sur notre route du retour, j’ai adoré la minuscule bourgade de Port-au-Persil avec son église balayée par les vents (construite par les premiers irlandais débarqués là) et sa petite cascade.
  • Enfin, la palme du meilleur accueil reçu (et au Québec la barre est haute) revient au Gîte Rêve et Réalité Bed and Breakfast. Christiane et Jean-Louis sont des hôtes incroyablement gentils et le petit-déjeuner est délicieux (avec chaque jour, un petit « bonus » à emporter pour la randonnée). Réservez en avance ; en pleine saison, c’est toujours complet !

Nous avons globalement adoré nos trois semaines de road-trip au Québec et ne pouvons que vous conseiller de partir découvrir ce coin du monde. Toutefois, il y a quelques visites qui nous ont déçu :

  • Avant de prendre l’avion, nous avons fait une dernière visite au biodôme de Montréal et nous aurions mieux faire de nous abstenir. Nous ne nous étions clairement pas assez renseignés et ne pensions pas visiter une sorte de zoo avec des animaux enfermés dans de petits enclos ! Grosse déception pour ma part, ce n’est pas du tout le genre d’attractions que je recommande. En plus, c’est très bruyant et l’endroit est complètement défraîchi… Aucun intérêt !
  • Les chutes de Montmorency ne nous ont pas vraiment emballés. Du haut de la cascade, vous avez en fait vu sur une… autoroute ! Le débit de la cascade est très impressionnant et c’est gratuit donc je ne déconseille pas l’arrêt mais faites le plutôt en début de voyage (avant de partir pour la Gaspésie) sans quoi vous risquez d’être, comme nous, un peu déçus. Petit tips : le parking officiel est payant mais vous pouvez vous garer sur le parking du McDo ou de la station service à proximité (il y a même un petit chemin discret qui permet de rentrer directement dans le parc).
  • Nous avons trouvé Tadoussac trop touristique et pas vraiment incontournable (à part le Café Bohème). À refaire, nous n’aurions pas fait la sortie en bateau pour observer les baleines ; les bateaux fonçaient sur ces pauvres mammifères (nous étions pourtant sur un petit zodiac d’une dizaine de personnes de la compagnie Essipit). Avec des jumelles, on peut les observer depuis le rivage, ce qui me semble bien plus respectueux.

Que prendre dans sa valise pour un road-trip au Québec ?

Vous pouvez trouver tout ce dont vous avez besoin au Québec, pas de panique ! On vous propose cette catégorie juste pour vous donner les quelques essentiels.

  • Nous en avons achetées sur place : les jumelles sont un accessoire vraiment utile, elles permettent d’observer les baleines depuis le rivage à plusieurs endroits (notamment Tadoussac et au parc Forillon).
  • Pour les randonnées : des chaussures confortables (ça semble évident mais sait on jamais) et un sac à dos. Il n’y a pas besoin d’être très équipés, la plupart des randonnées restent tout à fait accessibles.
  • Plus largement, des tenues pour toutes les météos (ça change rapidement),
  • Une glacière / un sac isotherme et un petit pain de glace peuvent être pratiques si, comme nous, vous cuisinez vos propres repas et prévoyez des sandwichs. Utile, quand il vous reste de la nourriture entre deux hébergements ou pour garder vos sandwichs au frais (il est facile de demander à mettre le pain de glace au congélateur la nuit).
  • Un adaptateur pour les prises. En plus des prises différentes, la tension est plus basse que chez nous (de 100 à 127 volts contre 220) mais la plupart de nos appareils supportent cette différence sans soucis (vous pouvez vérifier, c’est généralement écrit dessus, par exemple sur votre chargeur d’ordinateur ou votre sèche cheveux).

Et le budget dans tout ça ?

Le Canada n’est pas vraiment une destination « bon marché », le niveau de vie est relativement similaire à celui de la France. Par exemple, les entrées des parcs nationaux sont payantes (souvent aux alentours des 8,5$ / personne) et le ticket n’est valable qu’une journée. Il n’y a par contre pas de péage sur les routes !

La location de la voiture (automatique, une première pour nous !) est généralement une part importante du budget pour un road-trip au Canada. En farfouillant sur Internet plusieurs mois avant le départ, nous avons eu la chance de trouver un super bon plan chez Hertz (via kayak.fr). En allant récupérer la voiture dans une petite agence perdue au fin fond de Montréal, nous avons payé seulement 250€ pour 18 jours (contre plus de 600€ sur les autres sites).

Si votre budget est restreint, je vous conseille de réserver vos logements bien en avance, surtout dans les zones reculées où les choix abordables ne sont pas nombreux. L’option la moins chère consiste généralement à louer des chambres privées sur Airbnb. Ce n’est pas forcément ce que nous préférons d’habitude (nous privilégions les logements entiers) mais ça c’est super bien passé, les québécois sont si sympathiques ! Pour les hôtels, prenez bien en compte les taxes (environ 15%) qui viennent s’ajouter au prix annoncé.

Au niveau de la nourriture, nous avons profité au maximum des cuisines de nos hébergements pour nous faire à dîner par nous-même. Cela nous a permis de limiter nos dépenses et de toute façon, à part à Montréal, nous n’avons pas trouvé les restaurants incroyables (souvent très gras et toujours les mêmes plats). Attention, il est important de laisser un pourboire aux serveurs (environ 15%, une indication est souvent donnée sur le ticket). Le midi, nous nous faisions des sandwichs la grande majorité du temps, ou nous les achetions quand nous trouvions de bonnes boulangeries (comme la boulangerie Marie4portes à Saint Anne des Monts, à côté du Subway).

En moyenne, sur place, nous avons dépensé 136€ / jour pour deux personnes (logement, nourriture, essence, voiture, activités, etc.). À cela, il faut ajouter nos billets d’avion (nous avons payé environ 490€ / personne pour un aller-retour Paris / Montréal avec Air Transat) et l’Autorisation de Voyage Electronique (AVE), nécessaire pour toute entrée sur le territoire (moins de 5€).

Réductions sur Booking et Airbnb

  • Sur Airbnb, bénéficiez d’une réduction de 34€ sur votre première réservation grâce à notre lien de parrainage (à utiliser lors de votre inscription). Soyons transparents : en tant que parrains, Airbnb nous offre jusqu’à 23€.
  • Sur Booking, obtenez un remboursement de 10% du montant de votre réservation avec notre lien de parrainage (valable sur toute réservation, pas seulement la première). Comme pour Airbnb, Booking nous récompense pour votre parrainage (à hauteur de 20€).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *