Après les Météores, il est temps que je vous raconte nos 3 jours dans le Magne, de Kalamata à Gythio. Visiter cette petite péninsule du Péloponnèse, c’est partir à la découverte de maisons en pierre laissées à l’abandon, de montagnes arides et de petites criques aux eaux translucides.

Le Magne se prête parfaitement à un road-trip. On suit la route le long de la côte, de petits arrêts imprévus en petits arrêts imprévus. On s’arrête dans de minuscules villages, on flâne sur les hauteurs et on plonge dans les eaux rafraîchissantes des plages.

La péninsule est petite mais ne prévoyez pas de tout faire en une journée. Le Magne mérite au minimum 2 jours sur place. Chaque virage dévoile des paysages impressionnants ! On a vraiment beaucoup aimé ce petit coin de Grèce, bien préservé du tourisme de masse.

Nous vous conseillons de suivre la route qui longe la côte et de vous arrêter au grès de vos envies. Voici les 4 endroits que nous avons préféré lors de nos 3 jours dans le Magne et quelques conseils sur les plages où se baigner.

Les villages d’Areopoli et Limeni, deux incontournables pour un road-trip de 3 jours dans le Magne

Le minuscule village de Limeni est installé dans une anse aux eaux turquoises, c’est ravissant. Nous buvons un café frappé en observant deux tortues marines qui nagent juste en contrebas de la terrasse où nous sommes installés.

Non loin, la petite ville d’Areopoli mérite une balade ou de venir y dîner. Si la place principale n’a pas grand charme, les ruelles pavées et les jolies terrasses colorées incitent à une petite pause. On sent tout de suite qu’il y a ici plus d’animation qu’à Limeni !

Le point de vue sur le village abandonné de Váthia

Váthia est à l’image de la plupart des villages que nous traversons sur la côte ouest du Magne : désertée. À l’exception des hébergements touristiques, on dirait des villages fantômes !

Même si je pense que les locaux sont tout simplement partis vivre « en ville », ou en tout cas dans des endroits moins isolés, c’est assez déconcertant. Surtout que ce sont de belles maisons fortifiées, avec chacune leur tour carrée, c’est dommage de les voir tomber en ruine.

Un arrêt au bord de la route (sur la droite, après le village quand vous arrivez du nord) offre un joli point de vue sur le village, avec la mer en contrebas.

Randonner jusqu’au phare du Cap Tenaro

Il faut se garer sur le « parking » au bout de la route et suivre ensuite le sentier vers le phare (comptez environ 1h30 A/R). La balade offre de beaux panoramas, on a vraiment beaucoup aimé !

Les paysages verdoyants du nord de la péninsule ont laissé la place à des étendues pelées et arides, on se fait la réflexion qu’on dirait un peu Lanzarote. Le phare en lui même n’a rien d’exceptionnel, c’est un prétexte à la balade.

Attention, le sentier est facile mais en plein soleil, sans ombre. Prenez de l’eau et, en plein été, il vaut mieux venir en début ou fin de journée. En contrebas du parking, une petite plage (de galets) aux eaux cristallines permet aussi de se rafraîchir.

D’une manière générale, les paysages au sud de la péninsule, notamment autour du village de Porto Kagio, sont époustouflants ! Si le village en lui-même n’a pas d’intérêt, les petites routes sinueuses tout autour donnent envie de s’arrêter à chaque virage.

Manger une glace à Gythio

Gythio, c’est un peu le retour à la civilisation après quelques jours perdus sur des petites routes au bout du monde ! Précisons tout de même que l’on a remonté la côte Est un peu plus rapidement (du Cap Tenaro à Gythio). Je vois à cela deux raisons principales : il faisait moins beau et la côte Est du Magne nous a semblé plus habitée, moins mignonne et sauvage.

Après un arrêt plage (j’y reviens plus bas), nous arrivons à Gythio et y mangeons d’excellentes glaces, chez Vitorino. Même si nous y sommes en fin de journée, et que le soleil décline déjà, la balade aux abords du port est très agréable, avec le phare en ligne de mire.

À quelques minutes de la ville, vous pouvez découvrir l’épave du Dimitrio, échouée là depuis le début des années 80. C’est une étape recommandée par tous les voyageurs en van. Franchement, je ne ferais pas des kilomètres exprès mais si vous passez dans le coin, pourquoi pas ?

3 jours dans le Magne : où se baigner ?

À mes yeux, la péninsule du Magne n’est pas l’endroit idéal pour se baigner dans le Péloponnèse, on y trouve surtout des petites criques de galets. Les plages de sable sont principalement localisées dans la partie nord-est, aux environs de Gythio.

Nous nous sommes toutefois baignés à plusieurs reprises :

  • la petite plage de galets de Gerolimenas. Honnêtement, rien d’exceptionnel (on s’habitue à l’eau transparente 😇) mais ça fait du bien de se rafraîchir ! Plusieurs tavernes permettent de se restaurer au bord de l’eau.
  • la plage Marmari. Cette grande plage de sable est située dans le resort du même nom mais l’accès est possible gratuitement, il suffit de suivre les petits panneaux « beach » à partir de la réception.
  • ma préférée pour la fin : Skoutari Beach, une plage de sable avec un petit restaurant et une minuscule église orthodoxe les pieds dans l’eau.

Où dormir en van dans le Magne ?

Malgré des déchets bien présents, le Péloponnèse nous a offert parmi nos plus beaux spots en van. Il est assez facile de trouver des petits chemins isolés et d’avoir, au choix, de belles vues ou les pieds dans l’eau. Un vrai plaisir ! Voici les spots que nous avons testé dans le Magne :

D’une manière générale, vous pouvez retrouver la plupart de nos spots dodo sur mon compte Mapstr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.