Road-trip sur la côte ouest du Danemark

Avant de découvrir la Norvège, nous avons consacré 4 jours à la découverte de la côte ouest du Danemark. Et quelle belle découverte ! S’il est certain que nous avons eu de la chance avec une météo ensoleillée, nous avons beaucoup aimé les paysages danois et l’ambiance face à la mer du Nord.

Au programme :

Pour vous repérer plus facilement, voici nos principales étapes sur Google Maps.

Où dormir sur la côte ouest du Danemark ?

Vous cherchez un endroit convivial et proche de la nature ? À Fjand Badeby, Helle et sa famille vous proposent de petites cabines en bois, directement dans les dunes et à 2 minutes à pied d’une magnifique plage abritant des bunkers. Simples et mignonnes, les cabines ont juste ce qu’il faut de cosy. Et cerise sur le gâteau, une grande pièce de vie (cuisine, salle à manger et salon) décorée avec goût est à la disposition de tous.

Pour les road-trips en van, nous avons testé 2 spots sur la côte ouest du Danemark :

  • proche de Ribe, nous avons dormi à côté d’un petit lac et tout près de la mer. N’hésitez pas à vous balader autour du spot, c’est très sympa !
  • près du Nissum Fjord, nous avons vraiment adoré ce spot, quasiment les roues dans le fjord, un petit port à proximité, des passants souriants… Sans aucun doute l’un des meilleurs endroits où nous ayons dormi en van !

D’une manière générale, sur la côte ouest du Danemark on trouve très facilement des toilettes, des tables de pique-nique et même des barbecues dans la nature. Park4night recense aussi pas mal d’aires de camping-car aménagées dans la nature, comptez environ 15€ la nuit.

La cité médiévale de Ribe

Située près de la frontière allemande, Ribe est notre première visite au Danemark. Elle est présentée comme la plus ancienne ville du Danemark ; elle a été fondée par les Vikings en 700 et fut ensuite le principal port de la côte ouest pendant un siècle. Son centre médiéval est très bien conservé, nous parcourons ses petites rues mignonnes au hasard pendant quelques heures.

Bonus pour les vans et camping-cars

La ville de Ribe met à disposition un parking gratuit, à 5min à pieds des rues pavées et avec possibilité de vidanger, remplir sa cuve d’eau et des toilettes. Quand nous y étions, cétait bondé et les places sont trop collées les unes aux autres à notre goût mais il est possible d’y passer la nuit.

Les plages balayées par les vents

Les plages de la côte ouest du Danemark sont phénoménales : immenses, vides et lumineuses. Après une rapide ascension, on les découvre soudain derrière d’immenses dunes couvertes de végétation.

Le vent est le maître des lieux, on est secoué dans tous les sens. On se sent tout petit, au milieu de cette nature préservée. Au cœur des dunes et des pinèdes, un peu en retrait des plages, on découvre aussi de jolies cabanes noires ou rouges, avec de grandes baies vitrées et des intérieurs que l’on devine chaleureux. Tout le charme scandinave !

Pour les plus courageux fous qui souhaiteraient se baigner, les danois semblent privilégier la plage de Nymindegab. Le sable blanc est magnifique et il y a de la place. Abrités dans les dunes, nous nous sommes contentés de pique-niquer (en t-shirt, c’est assez rare pour le souligner !).

Pour une balade sur la plage et dans les dunes, vous pouvez vous garer à Fjand Badeby, marcher sur la plage environ 2km et ensuite traverser les dunes jusqu’à Marens Maw, où vous aurez un point de vue dégagé sur les dunes et la mer, avant de reprendre le chemin principal (au pied de l’escalier) jusqu’à votre voiture.

Les phares au sommet des dunes

Au cours de nos pérégrinations, nous avons découvert trois phares, situés dans des environnements différents. Mais s’il fallait n’en retenir qu’un, le Rujberg Knude Fyr serait l’heureux élu ! Perdu dans un désert de dunes, sa découverte est saisissante.

Nous nous sommes garés dans un petit parking sous les pins et avons suivi le sentier jusqu’au phare. En découvrant soudainement la dune au bout du chemin, je me suis dit que c’était la cousine danoise de la dune du Pilat : un immense mur de sable devant nous. En revanche, soyez préparé : selon le vent, vous vous lancez dans une vraie tempête de sable. Étonnement, une fois en haut du phare, c’est presque plus agréable car si le vent est intense, le sable nous laisse en paix !

Dans un autre style, nous avons aussi beaucoup aimé la balade de Trans Kirke (église de Trans, où il est d’ailleurs possible de dormir en van) jusqu’au Bovbjerg Fyr, un phare rouge. Jusqu’alors le Danemark nous semblait très plat, nous voilà donc bien étonnés de marcher en haut de falaises dominant la mer du nord. À noter que le sentier passe par l’endroit précis où s’arrêtait la calotte de glace de la dernière ère glacière !

Enfin, le Lyving Fyr permet de découvrir les jolies dunes de sable de la région. En revanche, localisé dans un coin plus balnéaire, il y avait plus de visiteurs et j’ai trouvé la balade moins « nature ». La montée au sommet coûte 9,5€, nous avons passé notre tour. En bref, on a bien aimé car c’était le premier sur notre route mais pas un incontournable.

Et le reste du Danemark ?

N’aimant pas trop nous presser et nous y sentant bien, nous avons consacré nos 4 jours à la côte ouest du Danemark mais vous pouvez prévoir de faire ce road-trip sur 2 jours et ajouter la pointe de Grenen où se rencontrent les eaux de la mer du nord et de la mer baltique.

Le reste du pays semble aussi très intéressant : Jelling, Aarhus, les falaises Møns Klint et bien sûr, Copenhague. J’espère que nous aurons la chance de revenir ! Enfin, si vous voyagez en van, je ne peux que vous recommander l’article de Foxy The Van.

Trois jours sur l’île de Koh Lanta

Jamais deux sans trois ! Après avoir découvert les magnifiques îles de Koh Mook et Koh Ngai, nous prenons la route le bateau vers Koh Lanta. Je dois bien admettre qu’au-delà de la réputation calme et préservée de l’île, c’est aussi l’émission éponyme qui m’a donné envie d’aller mettre un pied sur cette île de la mer d’Andaman. Mais rassurez-vous, pas d’épreuves des poteaux, ni de nuit à la belle étoile pour nous !

D’ailleurs, sachez que l’émission n’a jamais été tournée sur l’île de Koh Lanta mais sur une île voisine… Il faut dire que dans le monde réel Koh Lanta est loin d’être une île déserte. En venant de Koh Ngai, nous avons d’ailleurs l’impression de « retrouver la civilisation » : des magasins, une route, des distributeurs, un large choix de restaurants, la folie ! Les constructions restent heureusement assez modestes, pas de gros bâtiments imposants, ce qui permet à l’île de conserver un côté authentique et « sauvage ».

Informations pratiques

Taxe d’entrée sur Koh Lanta : à notre arrivée au port, nous devons nous acquitter d’une taxe de 10 baths / personne pour (soit disant) assurer le nettoyage de l’île.
Où loger à Koh Lanta ? Notre hôtel, Coco Lanta Resort, est très bien entretenu avec de jolis espaces verts (des frangipaniers partout 😍), une piscine agréable et la possibilité de se faire masser sur place (300 baths pour un massage thaïlandais, 350 pour un « oil massage »). En bonus, il donne directement sur la plage. Le restaurant est un peu cher mais il y en a d’autres à proximité donc ce n’est pas gênant.
Où manger à Koh Lanta ? Deux adresses nous ont particulièrement plu. La première, Cha Tin Hie (ouvert jusqu’à 19h30 seulement), est un petit restaurant à deux pas de notre hôtel tenu par des petites dames adorables et très souriantes. Nous vous recommandons l’excellent « massaman curry ». Le Pinto Restaurant est lui situé sur Old Lanta avec une jolie décoration vintage et une superbe vue sur la mer. Nous avons eu un coup de cœur pour leur spring roll au chocolat, un délice !

Découvrir l’île en scooter

L’île de Koh Lanta est bien plus grande que les îles de Koh Mook et Koh Ngai (environ 25km de long), elle mérite donc que nous partions en exploration. Nous saisissons l’occasion de faire une dernière virée en scooter avant de rentrer en France ! C’est aussi la première fois que Noémie conduit un scooter après son petit incident à Hué… Verdict : le scooter thaïlandais aura plus de chance que son collègue vietnamien et finira en un seul morceau 😉

La plupart des hôtels et restaurants sont situés sur la côte ouest, c’est également là que se situe notre hôtel. C’est donc notre point de départ. Nous passons une journée à nous balader découvrant les routes de l’île bordées de palmiers et d’arbres à caoutchouc, un belvédère offrant une vue sur la mer, la mangrove de l’est de l’île et les différentes plages. En effet, l’avantage de Koh Lanta c’est qu’il y a de nombreuses plages tout le long de la côte. En descendant vers le sud en scooter, il est facile de s’arrêter quand on le souhaite pour une petite baignade (ce que nous faisons à Khlong Chak Beach) ! Nous nous arrêtons plusieurs fois pour simplement observer les panoramas et nous croisons même des singes (à Nui Bay Beach) qui s’amusent dans les arbres.

Pour s’occuper un peu plus longtemps sur Koh Lanta, il y a aussi une grotte, une cascade et un parc national mais le tout est payant et n’a pas l’air sensationnel d’après ce qu’on a pu lire sur Internet. On a préféré se concentrer sur les plages et la mangrove !

Informations pratiques

Louer un scooter à Koh Lanta : comptez environ 200 baths / la journée. Comme toujours, les scooters sont loués avec la jauge d’essence entièrement vide. Pas besoin de remplir le réservoir, un ou deux litres suffisent généralement (vous trouverez très régulièrement des vendeurs au bord de la route).

Arpenter la rue commerçante de Lanta Old Town

Noémie et moi découvrons avec plaisir la rue principale de la vieille ville de Koh Lanta (« Lanta Old Town ») et ses jolies petites boutiques. Il s’agissait à l’origine du port principal de l’île (désormais situé au nord). La rue est bordée de vieilles maisons en bois, c’est assez petit (je ne recommande pas de dormir dans ce coin) mais mignon. Une partie de ces maisons sont construites sur pilotis et donnent directement sur la mer.

Admirer les couchers de soleil sur Koh Lanta

Koh Lanta est aussi connue pour ses magnifiques couchers de soleil sur la mer d’Andaman. Nous en avons fait notre petite tradition du soir (oui, en voyage une habitude de trois jours est déjà une tradition !) : bières pour Vincent et moi, « fresh pinneaple juice » pour Noémie, assis sur la plage devant notre hôtel à admirer le spectacle !

Nous ne pouvons que confirmer que le temps passe agréablement sur Koh Lanta, l’ambiance est détendue, loin des excès de certains coins de la Thaïlande. Toutefois, à mes yeux les plages n’égalent pas celles de Koh Ngai et Koh Mook, bien plus paradisiaques. À marrée basse, les rochers de la plage devant notre hôtel (Klong Khong de son petit nom) rendent la baignade un peu compliquée (bon, nous on avait une piscine alors ça allait 😇) !

Après cette grosse semaine à profiter des plages, nous nous dirigeons vers Phuket Town pour notre avant-dernière étape thaïlandaise.

Les îles Trang en Thaïlande : Koh Mook et Koh Ngai

La fin de notre long voyage approche malheureusement à toute vitesse. Nous nous mettons donc en mode « vacances » et nous dirigeons vers les îles thaïlandaises de Koh Mook et Koh Ngai pour nous reposer, profiter des plages et du soleil, faire un peu de snorkelling, etc. Nous retrouvons notre amie Noémie à Bangkok afin de prendre l’avion pour la ville de Trang.

Continuer la lecture de « Les îles Trang en Thaïlande : Koh Mook et Koh Ngai »