Le Nord de la Thaïlande regorge de beaux paysages, entre montagnes, rizières, cascades et surprenant canyon. La boucle de Mae Hong Son, au départ de Chiang Mai, permet de les découvrir facilement. La plupart des voyageurs la parcourent en scooter ou en moto. N’ayant pas envie de faire plus de 600 kilomètres et un nombre incalculable de virages sur un deux roues, nous décidons de découvrir la Mae Hong Son loop en voiture (spoiler : nous n’avons aucun regret). Quel bonheur de repartir en road-trip, cette façon de découvrir une région nous plaît tant !

Nous réalisons cette boucle en 5 nuits et 6 jours. Nous réservons les hôtels au fur et à mesure du circuit en essayant de ne pas dépasser les 15€ / nuit (eh oui, il faut bien compenser le prix de la location de la voiture !).

La Mae Hong Son Loop en voiture : nos 6 étapes

  • Chiang Mai – Pai. Nuit au Baan Aomsin Resort : une chambre double avec salle de bain privée et un petit-déjeuner très bien pour 11€ la nuit. Rien à redire !
  • Pai – Soppong. Nuit à la Little Eden Guesthouse (14€ sans petit-déjeuner) : les espaces extérieurs sont très agréables (un pont suspendu dans le fond du jardin) et la déco des chambres est chouette. Ne comptez pas trop sur la piscine (sale) et c’est assez humide. Pour le prix, c’est parfait !
  • Soppong – Mae Hong Son. Nuit au Crossroads house (16€ sans petit-déjeuner). Grande chambre dans une jolie maison tout en bois (avec l’insonorisation qui en découle 😅). Un peu cher mais c’était une chambre pour quatre personnes…
  • Mae Hong Son – Mae Chaem. Nuit au Kwan Lah Homestay (11€ mais ça ne les valait même pas). Je ne mets pas de lien car la salle de bain était limite insalubre, je ne recommande pas. Dommage, le reste était correct.
  • Mae Chaem – Chom Thong. Nuit au Smile Place (13€ sans petit-déjeuner). Une vraie chambre d’hôtel toute neuve avec un balcon donnant sur les champs voisins. Au top !
  • Chom Thong – Chiang Mai. Une petite journée où nous rendons la voiture et récupérons notre Airbnb pour nous poser quelques jours à Chiang Mai.

En fait, la Mae Hong Son Loop n’a pas de trajet exact. Chacun adapte un peu la boucle comme il le veut, fait les détours qu’il souhaite et franchement c’est aussi ça qui fait son charme !

Nous, par exemple, on a décidé qu’on avait vu assez de grottes à Hpa-An au Myanmar, on en a donc visité aucune sur la Mae Hong Son Loop (je reconnais avoir influencé ce choix mais franchement entre une grotte sombre et humide et une belle cascade entourée de verdure, mon choix est vite fait !).

Louer une voiture pour la Mae Hong Son Loop

Ne souhaitant pas passer de temps à Chiang Mai avant la boucle, nous avons loué notre voiture en ligne chez Europcar (l’agence est située à l’aéroport). Pour ces 6 jours, nous avons payé 125€ et un peu moins de 50€ d’essence.

La route est en bon état sur la Mae Hong Son Loop, pas de soucis de ce côté là. Il faut juste être vigilant : toujours rouler à gauche, faire attention dans les virages (les autres conducteurs ne sont pas toujours très prudents), veiller à avoir assez d’essence entre deux villes, etc.

Jour #1 : de Chiang Mai à Pai

La cascade Mork Pha : ★★☆☆☆

Une cascade facile d’accès, d’une hauteur impressionnante et où il est possible de se baigner. Malheureusement, elle est assez fréquentée (plusieurs groupes style « tour operator » à notre passage…) et l’accès est bien trop cher à mon avis. Pas un incontournable !

Prix d’entrée à la Mork Pha Waterfall : 100 baths / adulte (contre 20 pour les thaïlandais), 20 baths / scooter et 30 baths / voiture.

Le parc national de Huai Nam Dang :

C’est en suivant des panneaux « Geyser », que nous arrivons dans ce parc national. On en a jamais vu des geysers nous, on veut y aller ! Ils ne sont pas bien hauts mais c’est tout de même impressionnant, cette eau bouillonnante qui jaillit de terre. En plus, il n’y a absolument personne et ça, on aime bien !

Non loin des geysers, on peut se baigner dans les sources chaudes. On a pas tout compris, il y a de belles piscines d’eau chaude mais on nous indique de nous baigner directement dans la rivière. Et bien soit ! Vincent n’arrive pas à se mettre dedans mais je me lance vaillamment ! C’est vraiment chaud mais ça fait une petite pause bien chouette.

Nous découvrons plusieurs jolis points de vue sur les vallées environnantes. On aurait bien continué l’exploration de ce parc national mais on aimerait aussi arriver à Pai avant la nuit donc on reprend notre route.

Prix d’entrée au Huai Nam Dang National Park : 300 baths / adulte (contre 20 pour les thaïlandais !), 20 baths / scooter et 30 baths / voiture.

Le night market de Pai :

Le soir venu, plusieurs rues de Pai se transforment en un gigantesque night market où les petits stands de nourriture et de souvenirs pullulent.  L’ambiance est sympa (style relax et baba) et franchement, ça me donne envie de faire du shopping ! Raisonnables que nous sommes, on se contente d’acheter notre dîner sur quelques stands, ça nous permet de faire un repas sans riz (miracle). Par contre, c’est vraiment très touristique. À Sukhothai, nous étions entourés de retraités, ici nous sommes entourés de jeunes (plus ou moins fêtards). Quel changement !

Jour #2 : de Pai à Soppong

Le Pai Historical Bridge :

Une visite rapide. Ce pont, érigé en mémoire de ceux construits par les japonais pendant la Seconde Guerre Mondiale pour transporter des armes jusqu’en Birmanie, est photogénique et donne vue sur la campagne locale.

Le Pai Canyon :

À mon avis, le Pai Canyon est l’un des endroits les plus étonnant de la Mae Hong Son Loop. On ne s’attend pas à ce genre paysage en Thaïlande ! Les falaises aux couleurs ocres émergent de la végétation et offrent de belles vues sur les montagnes encadrant la vallée. J’avoue avoir eu le vertige par endroit, on marche en haut des falaises et certains passages sont assez étroits (il n’y a aucune rambarde ou protection).

La cascade Mo Paeng : 

Une cascade gratuite où il est possible de se baigner. Et tout ça, non loin de Pai, évidemment on était pas les seuls sur place ! Pour les plus courageux, il est possible de faire du toboggan sur la roche (il y a d’ailleurs tout un public qui observe le spectacle), nous on s’est contenté de se baigner sagement. Il ne faut pas hésiter à descendre plus bas le long de la cascade, c’est beaucoup plus tranquille.

Une pause-déj improvisée au bord de la Pai River : ★★

C’est complétement par hasard que nous trouvons ce petit coin au bord de la rivière Pai pour déguster les différentes mets achetés à Pai : des bananes écrasées cuites au barbecue, des nems végétariens, du « dragon fruit », etc.

Pour trouver cet endroit : tapez « Ban Mae Na Toeng School » sur Google Maps.

Le Doi Kiew Lom viewpoint : 

Ce beau panorama en bord de route nous dévoile des paysages similaires à ceux observés la veille dans le parc national (avec l’avantage, cette fois, d’être gratuit). Les arbres au premiers plans sont magnifiques.

Jour #3 : de Soppong à Mae Hong Son

Le Phang Ma Pha viewpoint :

Nous débutons la journée par un nouveau point de vue au bord de la route, celui-ci est bien aménagé avec de quoi manger et de nombreux stands de souvenirs. La vue est bien dégagée et de petits nuages flottent au-dessus des montagnes.

Le village chinois de Ban Rak Thai : ☆☆☆☆☆

Un village chinois visité par… des touristes chinois ! Tout semble faux dans ce village construit autour d’un lac à la frontière birmane. On a vraiment pas compris l’intérêt ! Heureusement, les paysages alentours sont très beaux.

La cascade Pha Suea : ★☆

Nous découvrons une très jolie cascade où il n’y a vraiment pas foule ! Il est interdit de s’y baigner, nous montons donc au-dessus de la cascade pour voir un peu à quoi ça ressemble. Malheureusement, les moustiques ultra-agressifs ont vite raison de notre motivation !

Le pont en bambou Su Tong Pae : ★☆

Nous sommes surpris de découvrir qu’il n’y a pas d’eau sous ce pont (en tout cas en cette saison) mais la vue sur les champs autour est vraiment sympa. On observe brièvement les travailleurs dans les champs ; ils font tout à la main, c’est impressionnant ! Bien qu’il soit en bambou et non en teck, ce pont me rappelle le U-Bein bridge à Mandalay en version miniature (et avec beaucoup moins de visiteurs).

La visite est gratuite, il est possible de faire un don.

Le centre ville et le night market de Mae Hong Son : ★☆

Alors que nous cherchons où diner, nous tombons dans le marché de nuit de Mae Hong Son. Comme souvent en Thaïlande, il s’agit de nombreux petits étals vendant tout type de nourriture ; des brochettes de viande au barbecue, de drôles de sushis ultra-colorés, des fruits frais, des nems, etc. Ce marché, beaucoup moins touristique que celui de Pai, se tient au bord d’un petit lac dans lequel se reflètent deux temples joliment éclairés ; les temples Wat Jong Kham et Wat Jong Klang (que nous ne visiterons pas, j’avoue tout !). L’ambiance est sympa, c’est clairement un endroit agréable où flâner le soir.

Jour #4 : de Mae Hong Son à Mae Chem

La cascade Pha Bong : ☆☆

Nous sommes totalement seuls pour découvrir cette haute cascade. Le filet d’eau est assez mince mais on peut facilement y grimper alors je m’amuse bien !

Le Pha Bong viewpoint : 

Encore un point de vue ! Mais celui-ci a ma préférence, il offre une vue magnifique sur les différentes montagnes recouvertes de végétation, donnant un très bon aperçu des paysages que nous avons traversés pendant ces quelques jours.

La cascade Namtokmasangnam : ☆☆

Une petite cascade toute proche de la route. L’endroit est simple mais mignon et se prête bien à un pique-nique, par exemple. Mais lors de notre passage, il y avait plusieurs déchets, restes manifestes d’un apéro, j’ai craqué et ramassé ces détritus. Je n’ai donc pas réellement profité de l’endroit, agacée que j’étais par le non-respect des gens. Si tu n’aimes pas la nature au point d’y laisser tes m*rdes, n’y viens pas !

La route scénique pour aller de la route 108 à Ban Nong Khieow : ★★

Nous découvrons un peu par hasard cette magnifique petite route offrant des vues splendides. Après avoir serpentée dans la montagne, la route passe au milieu des champs (où nous saluons deux buffles un peu étonnés) et par quelques villages qui nous semblent vraiment isolés. Il n’y a pas grand chose à faire dans le coin si ce n’est admirer le paysage ! Alors que nous approchons de la cascade Mae Surin, je suis très surprise de voir que les locaux cultivent des champs à flan de montagne sans créer de terrasse ! C’est incroyable ! Je me dis que s’ils lâchent leurs outils un instant, ceux-ci doivent dévaler la pente…

Prudence : cette route étroite est une succession de virages en épingle à cheveux avec peu de visibilité. C’est probablement la partie la plus sportive que nous ayons emprunté sur la Mae Hong Son Loop.

La cascade Mae Surin : ★★

Une cascade de plus à notre palmarès ! Mais pas n’importe laquelle, la cascade Mae Surin est très impressionnante, de par sa hauteur mais aussi car elle semble protégée par un écrin de verdure. Encore une très belle surprise de cette quatrième journée ! Nous en profitons d’ailleurs pour y pique-niquer. Non loin de là, nous avons fait un bref arrêt pour admirer de jolies rizières en terrasse.

Informations pratiques

Prix d’entrée à la cascade Mae Surin : 200 baths / adulte, gratuit pour la voiture.

Pour trouver ces rizières en terrasse : suivre les indications de votre GPS pour le « Posaho Café ». Vous pouvez d’ailleurs y boire un verre en admirant la vue.

Le Thung Bua Tong viewpoint : ☆☆

Après un virage, on découvre soudain des milliers de fleurs jaunes. C’est très surprenant, on s’est donc arrêté cinq minutes pour admirer ça. On était pas les seuls, visiblement les chinois adorent cet endroit !

Jour #5 : de Mae Chaem à Chong Tom, le parc national de Doi Inthanon

Ce parc national est assez proche de Chiang Mai pour être visité à la journée, il est donc assez touristique. Les cascades y sont très belles mais, de notre point de vue, ce n’est pas là que vous trouverez les plus beaux paysages de la Mae Hong Son Loop.

Informations pratiques

Le parc national de Doi Inthanon est payant (300 baths / adulte, 30 baths / voiture et 20 baths / scooter). Venant de l’Ouest, nous sommes passés par plusieurs « check point » mais toujours dans le sens de la « sortie » et n’avons donc jamais payé le droit d’entrée. Avons-nous eu de la chance ou est-ce mal pensé ? Je ne saurais le dire.

Le Ang Ka Nature Trail : ★☆☆☆☆

Notre journée débute par un petit fail au « Kew Mae Nature Trail ». Pour suivre ce petit circuit d’à peine 3km, il est obligatoire de prendre un guide à 200 baths. C’est sûrement très joli mais ça nous semble surtout une belle arnaque ! On hésitait déjà un peu à la faire au vue du parking bondé mais en voyant ça on a fait demi-tour plus vite que notre ombre…

Un peu plus haut, on tombe sur un autre petit circuit, le Ang Ka Nature Trail donc, qui permet de se balader dans une « cloud forest ». C’est ultra court, on reste complétement sur notre faim mais les sentiers en bois couverts de mousse ont leur petit charme. Quel dommage que ce parc national ne possède pas de (vrais) sentiers de randonnée, on aurait adoré !

Le plus haut sommet de Thaïlande (2565m) : ☆☆☆☆☆

Il n’y a rien à voir ! Ah si, pardon, il y a un panneau portant l’inscription « Highest spot in Thailand » devant lequel les gens se prennent en photo. Voilà, voilà ! Il y avait tellement rien à faire que j’ai pris la photo aussi (vous savez cette photo où 10 autres touristes vous regardent et attendent pour prendre la même 😂), c’est dire !

La cascade Siribhume : ★★★★★

Cette cascade nous plaît bien car les espaces autour sont joliment aménagés, avec des espaces pour pique-niquer, des petits ponts pour enjamber l’eau, etc. Nous y croisons pourtant bien peu de gens. Une fois au pied de la cascade, on se rend compte que celle-ci est immense et que l’on n’en voit qu’une partie. On suit donc un petit chemin qui monte le long de la cascade dans l’espoir d’en voir plus. Nous sommes partiellement récompensés mais impossible de monter jusqu’en haut où semble se trouver la partie la plus impressionnante (que l’on voit depuis la route) !

Pour vous rendre à la cascade Siribhume : suivez les indications de maps.me et non celles des panneaux au bord de la route, ils emmènent à un jardin payant (20 baths / personne) alors qu’il y a bien un parking permettant d’aller à la cascade gratuitement.

La cascade Sirithan : ★★★★☆

Après une pause déjeuner au bord de la route, nous découvrons une nouvelle cascade depuis une plateforme en bois en contrebas de la route. C’est très joli et il n’y a pas grand monde mais la visite est rapide.

La cascade Wachirathan : ★★★☆☆

De même, une plateforme en bois (à environ 30 secondes de marche du parking) permet d’admirer la cascade et de beaucoup plus près cette fois, on se croirait dans un brumisateur géant ! C’est vrai que cette cascade est aussi très jolie mais il y a aussi beaucoup de monde ! Le parking est d’ailleurs plein de mini-bus.

Jour #6 : de Chom Thong à Chiang Mai

Nous terminons la boucle par une journée un peu plus « light » car nous devons rendre la voiture à Chiang Mai. Il est temps de quitter la Mae Hong Son Loop, non sans un brin de tristesse.

Le temple à Chom Thong : ★☆☆☆☆

Situé non loin de notre hôtel, nous partons découvrir ce temple à pied et arrivons en plein pendant la « messe ». Un moine récite des paroles du Bouddha de manière extrêmement monotone, le tout retransmis par un haut parleur ; personnellement, ça ne m’incite guère à la méditation mais pourquoi pas ?! On commence à avoir visité un paquet de temples bouddhistes, on ne trouve rien de spécial à celui-ci, si ce n’est plusieurs statuettes de rats !

Le temple Wat Pha Lat et la vue sur Chiang Mai : ★★☆☆☆

Tout proche de Chiang Mai, nous décidons de visiter ce temple juste avant de rendre la voiture après avoir lu sur Internet que l’ambiance y est très reposante et spirituelle. C’est vrai que c’est joli mais aussi très touristique, on sent que l’on est proche de Chiang Mai.

Nous voulons ensuite pousser un peu plus loin dans le parc naturel de Doi Suthep mais face à l’affluence, nous préférons repartir aussi sec ! Le calme de certains coins de la Mae Hong Son Loop nous manque déjà.

Attention, obligation vestimentaire : Mesdames, on n’exige de vous que vous ne portiez ni débardeur ni mini jupe alors que ces Messieurs peuvent se promener tranquillement en mini short de bain (je précise que je trouve normal de respecter les coutumes religieuses et locales, toutefois la plupart des lieux bouddhistes imposent également aux hommes de se couvrir les jambes, je me demande donc bien pourquoi ce n’est pas le cas ici).

La Mae Hong Son Loop en voiture : un gros coup de cœur

On a beaucoup apprécié ces six jours. Il faut que dire nous aimons les road-trips ! La Mae Hong Son Loop est facilement accessible (même si nous ne nous serions pas sentis à l’aise de la faire en deux roues, notamment dans certaines montées bien ardues). Après plusieurs mois de voyage, nous apprécions cette liberté et cette autonomie. C’est agréable de ne plus être « dépendants » des bus, des horaires imposés, etc.

Au-delà des différents endroits visités tout au long de ces 6 jours, la route en elle-même vaut la peine d’être parcourue. On découvre au fur et à mesure de nouveaux paysages. Parfois, on a l’impression d’être au milieu de la jungle, avec une végétation très dense qui semblait prête à engloutir la route, à d’autres moments on se retrouve dans des forêts alpines ou entourés de rizières vallonnées. Bref, nous avons été surpris et en avons pris plein les yeux !

Cette boucle est également l’occasion de passer du temps dans la nature et d’apprécier un peu de calme. Certains endroits de la route sont tout de même plus touristiques que d’autres (ceux visités par les tour-operators chinois et ceux très proches de Chiang Mai).

Nous regrettons tout de même l’absence de randonnées pédestres dans cette région. Certaines agences (y compris à Chiang Mai) organisent des treks mais nous aurions aimé trouver quelques possibilités de randonner par nous-même pendant quelques heures. Les paysages s’y prêtent vraiment !

Si vous n’avez pas le temps de parcourir la Mae Hong Son Loop en entier (quatre jours nous semblent vraiment un minimum), une bonne alternative est de passer une ou deux nuits à Pai. La ville est touristique mais elle permet d’explorer les alentours et d’avoir un bon aperçu de la nature dans ce coin de la Thaïlande. Si votre budget est un peu short, c’est aussi une bonne option car vous pouvez vous y rendre en pick-up (taxi partagé) depuis Chiang Mai et louer un scooter sur place.

4 réponses sur “La Mae Hong Son Loop en voiture : road-trip dans le Nord de la Thaïlande”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *