Afin de profiter d’un peu de douceur pour la fin de l’hiver, nous sommes partis une semaine à Lanzarote début mars. Situées à seulement 4h de vol de Nantes, les îles Canaries bénéficient d’un climat doux toute l’année et offrent des paysages lunaires dépaysants !

Au programme de cet article :

Profiter d'une semaine à Lanzarote pour découvrir ses jolies plages
Plage de Papagayo, au Sud Est de Lanzarote

Comment se déplacer à Lanzarote ?

Nous avons loué une voiture pour admirer facilement les différents paysages de l’île. Chez Cicar, en réservant environ 1 mois avant, nous avons payé 150€ pour une Fiat 500 pendant une semaine.

Voici un itinéraire Google Maps pour vous donner un un ordre d’idée des différents points d’intérêts et de leur répartition sur l’île.

Au fil des jours, nous avons emprunté plusieurs pistes non goudronnées sans aucun soucis. Au contraire, n’hésitez pas à prendre des petits chemins pour vous perdre sur l’île !

Une semaine à Lanzarote : nos 5 incontournables

De nombreuses activités touristiques sont basées sur les œuvres de César Manrique. Cet artiste local, à la fois peintre, architecte et sculpteur, a beaucoup œuvré pour préserver Lanzarote des méfaits du développement touristique : préservation de l’architecture traditionnelle, interdiction des bâtiments de plus de deux étages et des panneaux publicitaires sur les bords des routes.

On retrouve donc sur l’île plusieurs de ces œuvres mais, soyons honnêtes, ça ne nous tentait pas plus que ça. À part la visite du Jardin de Cactus, nous avons privilégié la découverte de la nature : rouler sur les belles routes, randonner sur les volcans, admirer les vues sur l’océan ainsi que les surfeurs et kitesurfeurs, s’émerveiller devant les palmiers et les vignobles. Il est facile de s’arrêter en bord de route à l’improviste pour profiter du paysage, ce qui est très agréable. Si vous êtes intéressés, il vous sera de toute façon très facile de trouver les infos sur les œuvres de Manrique…

Passer une semaine à Lanzarote, l'occasion de visiter le Jardin de Cactus !
Jardin de Cactus, au Nord Est de Lanzarote

La plage de Caleta de Famara

Située à proximité de notre premier logement, cette plage est notre premier arrêt en sortant de l’avion. Et c’est clairement un gros coup de cœur ! Paradis des kitesurfeurs, en raison du vent et des grosses vagues, Caleta da Famara n’est clairement pas idéale pour la farniente. Mais l’immensité des falaises qui plongent dans l’océan, c’est magique !

La route LZ-76

Cette route traverse le parc naturel Timanfaya et est vraiment époustouflante ! Unique regret : elle est trop courte et nous l’avons parcouru tardivement pendant notre séjour. J’aurais aimé y passer plusieurs fois !

Le Mirador del Rio

En vérité, lors de notre premier passage au mirador, il était fermé et on ne s’en est même pas rendu compte (véridique 😂). On s’est « contenté » d’admirer la vue sur l’île de la Graciosa depuis l’étroite (mais incroyable) route scénique.

En fait, le « vrai » mirador est payant, il fait partie des œuvres de Manrique. Comme nous n’y sommes pas allés, je ne saurais vous dire si ça vaut le coup de payer, mais c’était déjà vraiment beau comme ça !

Non loin de là, le Mirador del Guinate est aussi vraiment beau.

La côte Nord-Est de Lanzarote

Nous avons beaucoup aimé le Nord Est de l’île : les paysages sont certes moins lunaires mais sûrement plus diversifiés. En chemin, nous tombons par hasard sur Stratified City, une curiosité géologique qui mérite bien un petit arrêt.

En roulant sur la LZ-1, on longe la mer tout en étant entourés de roches sombres. Chacun peut s’arrêter quand il en a envie pour découvrir les villages aux façades blanches (Arrieta et Punta Mujers) puis des petites criques de sable disséminées en bord de route.

Au bout de la route, la plage d’Orzola est vraiment belle, avec là encore d’impressionnantes falaises qui tombent dans l’océan.

Caldera de los cuervos

Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de marcher dans le cratère d’un volcan, et encore moins de manière aussi accessible. La balade se fait en moins d’1h sur un terrain relativement plat, le tout dans un champ de lave incroyable. Même si vous ne serez pas aussi seuls au monde qu’ailleurs, ce serait dommage de manquer ça !

Randonner à Lanzarote : Montaña Blanca & Caldera Blanca

Avec plus de 100 volcans, l’île de Lanzarote offre évidemment plusieurs possibilités pour randonner. Nous avons jeté notre dévolu sur deux d’entre elles, un peu au hasard, et nous étions globalement très tranquilles.

Pour notre première randonnée, nous sommes montés au sommet de la Montaña Blanca. La plupart des visiteurs viennent seulement voir les impressionnantes crevasses rocheuses (Las Grietas) situées au bord de la route. Pourtant, la balade jusqu’au sommet (à presque 600m) vaut le coup, on découvre de beaux panoramas avec des volcans à perte de vue. En revanche, une fois au sommet, c’est TRÈS venteux donc ça caille (vraiment).

Pour notre deuxième randonnée, nous sommes montés à la Caldera Blanca (oui, ces deux randos ont des noms assez similaires, on s’y perd !). Cette fois, il s’agit de découvrir un immense cratère de 1,2km de diamètre, c’est le plus grand de Lanzarote.

Le chemin conseillé part de l’église de los Dolores et fait 10km mais, en prenant des pistes non goudronnées, il est possible de s’approcher beaucoup plus près du cratère en voiture. Malheureusement, nous étions en fin de journée et n’avons pas eu le temps de faire le tour du cratère, qui doit offrir de très belles vues variées, avec l’océan en toile de fond.

Informations pratiques

Si comme nous vous êtes un peu short niveau timing, vous pouvez vous garer ici pour vous approcher au maximum du cratère en voiture, et voilà un exemple de randonnée accessible depuis ce point.

Où loger pour une semaine à Lanzarote ?

Lanzarote est une petite île de seulement 60 kilomètres de longueur, vous pouvez donc parfaitement prendre un seul hébergement pour toute la durée de votre séjour. Nous avons choisi d’en prendre deux pour varier les plaisirs : l’un proche de Teguise (au Nord) et l’autre à Playa Blanca (au Sud, plus proche des belles plages où glander 😇).

À refaire, je garderais deux logements mais je choisirais plutôt le second à El Golfo où vous pouvez profiter des couchers de soleil sur l’océan (ou à Yazia, petit village qui semblait agréable également). Bien qu’il n’y aient pas de grands buildings moches, Playa Blanca n’est qu’une succession de resorts touristiques et manque un peu d’âme à mon goût.

En revanche, passer quelques jours à Teguise ou vers Caleta de Famara, est vraiment une excellente idée ! J’ai beaucoup aimé l’ambiance de cette partie de l’île, plus axée surf et vanlife il faut bien le dire.

Bilan de notre semaine à Lanzarote

Ce qu’on a aimé 👍

  • Admirer les paysages époustouflants et peu communs ! Je pense que les photos parlent d’elles-mêmes.
  • Profiter d’une météo clémente en hiver sans faire des heures et des heures d’avion. En plus, on reste en Europe, c’est donc une destination assez simple et accessible au plus grand nombre (pas besoin d’être un baroudeur aguerri, ni même d’avoir un passeport).
  • Parcourir les belles routes de l’île, tout simplement ! En plus des routes déjà évoquées, aux alentours du village d’Haria, la LZ-10 offre de beaux points de vue sur un paysage plus verdoyant qu’ailleurs (palmiers, champs cultivés, etc.).
  • Avant de séjourner à Lanzarote, je n’avais pas idée que tous les villages seraient blancs. C’est toujours les îles grecques qui viennent en tête à ce sujet et pourtant cette architecture participe au charme de l’île, en contrastant avec les couleurs sombres et ocres des paysages volcaniques. Ne manquez pas Teguise, El Golfo et Haria.

Ce qu’on a moins aimé 👎

  • La météo n’est pas toujours favorable. Nous avons eu deux jours couverts, avec même quelques petites gouttes de pluie. Et surtout, l’île est très très venteuse, j’ai passé mon temps à jongler entre t-shirt et doudoune. Je m’attendais à plus de chaleur, ne vous fiez pas forcément aux photos des gens en short / t-shirt sur les réseaux sociaux. Il m’a semblé que le coin des resorts bénéficie d’une météo un peu plus douce qu’ailleurs.
  • Même si la nature a été bien préservée et qu’on est loin d’une bétonisation du littoral (merci Manrique), je ne m’attendais pas aux stations balnéaires du sud-est de l’île avec des quantités de resorts et d’hôtels qui se suivent et se ressemblent. Bien sûr, une partie de ces touristes font aussi des excursions à la journée et il est possible de les croiser en grand groupe à travers l’île.
  • Nous n’avons pas trouvé les restaurants extraordinaires, même si je pense que c’est principalement parce que les bons restaurants doivent se réserver à l’avance (mais flemme, c’est les vacances). Nous nous sommes plusieurs fois fait refouler faute de réservation. Nous avons tout de même apprécié le Citurna Casual Food à Playa Blanca.

Besoin d’aide pour organiser votre voyage à Lanzarote ?

Je vous aide à organiser votre séjour en fonction de vos envies et de votre budget. Je m’occupe de toute la préparation en amont : conception de votre itinéraire, recherche des meilleurs transports et hébergements, conseils de visites sur place, etc. Vous n’avez plus qu’à réserver !

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.