Après notre road-trip en Norvège, nous décidons de traverser la frontière suédoise afin de descendre vers l’Allemagne (où nous espérons retrouver un peu de chaleur). C’est ainsi que nous passons une semaine dans le sud-ouest de la Suède, entre petites cabanes rouges en bord de mer et étendues de marécages et de pins.

Nous arrivons sans aucun itinéraire en tête et ralentissons un peu le rythme, fatigués après les nombreux kilomètres norvégiens. Finalement, nous parcourons un peu plus de 700km en une semaine dans le sud-ouest de la Suède. Vous pouvez retrouver notre itinéraire sur Google Maps.

Au programme :

Une semaine dans le sud-ouest de la Suède

Les réserves naturelles et gravures rupestres du Bohuslän

À peine la frontière franchie, nous partons pour une première balade ensoleillée dans la réserve naturelle de Tjurpannans. La côte suédoise est parsemée de petite zone protégée comme celle-ci. Suivant le sentier au bout du parking, nous longeons le littoral sur de grosses roches érodées par les vagues. Nous y trouvons un petit air de côte bretonne, si ce n’est les cabines rouges de pêcheurs. Ce premier aperçu de la Suède est prometteur !

Notre road-trip dans le sud-ouest de la Suède démarre juste après la frontière norvégienne

Lors de votre séjour dans le Bohuslän, ne manquez pas le Vitlycke Museum. On y découvre des pétroglyphes, c’est-à-dire des sculptures dans la roche, qui datent de l’Âge de Bronze (1700 à 200 avant JC).

La peinture rouge n’est pas d’origine, c’est pour faire ressortir les gravures aux yeux des visiteurs (ce qui évidemment suscite certaines critiques). Sans peinture, les gravures se distinguent mieux quand les pierres sont mouillés ou lorsque la lumière du soleil est rasante (coucher et lever du soleil). Quant à la signification et à la raison d’être de ces pétroglyphes, il n’y a aucune certitude.

Visiter le Vitlycke Museum

La visite du site, joliment aménagé avec des plateformes en bois sous les arbres, et le musée sont gratuits. En été, une visite guidée gratuite (en anglais) a lieu à 14h30. Nous sommes arrivés au bon moment par hasard mais, si ce n’est pas votre cas, toutes les informations sont données dans le musée.

Si comme nous, vous voyagez en van, ces deux points peuvent vous intéresser : le musée a un Wifi ouvert plutôt efficace et des toilettes.

À proximité de Smögen, nous nous baladons aussi dans la réserve de Ramsvikslandet. Les paysages sont similaires à ceux de la réserve de Tjurpannans. Cette petite réserve est aussi connue sous le nom de « Kingdom of the rocks » (royaume des rochers), ce qui en dit déjà beaucoup sur les paysages observés.

Les petits ports du Bohuslän, l’incontournable du sud-ouest de la Suède

De Göteborg à la frontière norvégienne, la région du Bohuslän se compose de milliers d’îles et îlots et abrite de nombreux villages de pêcheurs. Au 18ème siècle, le principal secteur d’activité de la région était la pêche au hareng. Si cette activité perdure aujourd’hui, c’est le tourisme qui est désormais au l’économie locale. Nous prenons quelques jours pour découvrir les villes balnéaires les plus connues de la côte.

À Grebbestad, ma préférence va à un petit hameau où nous pique-niquons et nous baladons. C’est vraiment tout petit mais le charme suédois opère, des cabines rouges, des petits bateaux amarrés aux pontons, des bougies aux fenêtres…

On y trouve un loueur de kayak où trois personnes semblent se préparer à partir en « expédition » sur plusieurs jours, ça doit être vraiment superbe comme exemple expérience. J’ai regardé par curiosité, c’est à partir de 50€ la location à la journée.

Où grignoter un morceau à Grebbestad ?

Nous avons testé avec succès le sandwich aux crevettes et les roulés à la cannelle du café Sjögrens i backen.

Lors de mes (petites) recherches, Fjällbacka est souvent revenue comme l’une des villes côtières les plus mignonnes et appréciées des visiteurs.

C’est peut-être lié à la météo et au ciel bas ce jour-là mais ça n’a pas été un coup de cœur pour moi. Montez tout de même au sommet du Vetteberget, le bloc de granit qui surplombe le Fjällbacka, une vue d’ensemble du port et des îlots s’offre à vous.

Vue sur le port de fallback, au sud-ouest de la Suède : bâteaux au premier plan et maisons blanches au pied de la falaise en second plan

De tous les ports que nous visitons, ma préférence va à Smögen. Je comprends rapidement pourquoi c’est le plus touristique de tous. Ayant vu quelques photos des cabines colorées, je ne m’attendais pas à ce que la ville soit si grande et vivante. Il fait relativement beau le jour où nous y sommes, les pontons en bois sont animés, avec leurs boutiques de souvenirs, leurs glaciers et leurs restaurants.

Après avoir admiré les cabines colorées (au bout du port), n’hésitez pas à poursuivre vers la mer. Des pontons en bois ont été aménagés au bord des falaises, c’est chouette ! Les locaux se baignent et les plus courageux sautent même à l’eau depuis les plongeoirs.

Notre meilleur repas en Suède

Non loin de Smögen, nous nous arrêtons au Toric Farm Lodge pour déjeuner. En plus du café qui nous amène là, Maria et sa famille proposent des visites à la ferme pour les enfants. Ils peuvent caresser les lapins, chèvres, cochons et chevaux. Un super arrêt pour les familles (et les grands enfants) donc !

Nous mangeons dans le jardin, au soleil et nous nous régalons. Comptez entre 12 et 17€ pour un plat, ce qui est vraiment bon marché pour la Suède. Je prends aussi une part de brownie à emporter, délicieux également ! Ne vous étonnez pas : il faut entrer dans la maison (en se déchaussant) pour passer commande. Pour info, vous pouvez aussi y passer la nuit, l’ambiance nous a semblé très conviviale.

Même si la météo n’était pas à son maximum, avec un vent bien frais, j’ai apprécié notre balade à Mollösund. J’ai bien aimé monter jusqu’au moulin, en découvrant les petites maisons colorées entourées de roses trémières. C’est vraiment un petit village, d’après mes lectures il y a à peine 300 habitants à l’année, mais les habitations sont très bien entretenues.

Où dormir dans le Bohuslän ?

Nous avons passé une nuit dans ce charmant Airbnb à Uddevalla, principale ville du Bohuslän (dont le nom me fait systématiquement penser au Sri Lanka 😇). J’ai adoré ! En dernière minute, nous avons payé 58€ la nuit pour une vraie petite maison. Maria et son mari retapent leur maison, juste à côté du Airbnb, et étaient très arrangeants.

Si vous êtes en van, nous avons trouvé un spot en bord de mer, pas très loin de Göteborg. Malheureusement pour nous, il a plu l’intégralité de notre arrêt sur place.

Le sud-ouest de la Suède hors des sentiers battus : le parc national de Store Mosse

La météo instable et pluvieuse sur la côte, nous pousse à aller découvrir l’intérieur des terres. Nous décidons finalement de ne pas découvrir Göteborg, au profit du parc national de Store Mosse. Et finalement, nous sommes très contents de ce choix !

Au sein du parc, nous faisons la boucle de Lilla Lövö qui nous emmène d’abord dans une forêt de pin puis nous marchons au-dessus des tourbières (terrains marécageux), sur des planches de bois. En fin de journée, nous sommes quasiment seuls. Nous ramassons des myrtilles et des framboises au bord du chemin. Finalement, nous passons la nuit au point de départ du sentier, au bord de la voie de chemin de fer (peu de trains circulent).

Le lendemain, il fait vraiment chaud ! Ce sera notre seule vraie belle journée en Suède. Après avoir tenté en vain de voir des élans depuis ce point de vue dans le parc de Store Mosse (pour avoir plus de chance, il faut venir tôt le matin), nous décidons de passer l’après-midi au bord d’un lac. Nous quittons le parc national et jetons notre dévolu sur le Annebergsbadet où nous nous baignons en compagnie de quelques familles suédoises. Quel plaisir !

La Scanie et la ville universitaire de Lund

Nous découvrons rapidement Båstad, Torekov, Mölle et le phare de Kullaberg. Moins connues des touristes internationaux, ces deux péninsules nous ont semblé plébiscitées par les suédois. À mes yeux, ce ne sont pas des incontournables d’un road-trip dans le sud-ouest de la Suède.

Avec ses nombreux restaurants sur le port et ses boutiques design, Båstad se donne un petit côté chic. J’ai une préférence pour les quelques rues de Torekov, au bout de la péninsule. C’est tout petit mais la petite cabane jaune et la promenade en bord de mer ont leur charme. Ou peut-être est-ce simplement la glace dégustée sur le port qui m’a laissé cette impression de douceur ? 😇

Point original : face de la cabane jaune, on peut visiter la poupe d’une goélette avec des meubles et des objets ramenés de voyage (les explications ne sont qu’en suédois malheureusement). C’est tout petit et la visite est très rapide donc ne vous déplacez pas exprès.

Ne sachant pas trop si ça valait le coup, nous avons hésité à visiter la ville de Lund. Je suis bien contente d’y être allée ! Malgré une météo vraiment grise et pluvieuse, j’ai beaucoup aimé découvrir cette ville. Je m’y voyais bien y passer un semestre en Erasmus (comment ça j’ai passé l’âge ?!).

Le quartier à ne pas manquer est celui de l’université, avec ses rues pavées et sa magnifique bibliothèque recouverte de lierre. Fondée en 1666, c’est son université qui donne son importance actuelle à Lund ; il s’agit de la plus grande institution d’enseignement supérieur et de recherche de Scandinavie. En plein mois d’août, c’était assez calme évidemment.

En vous baladant, vous tomberez sûrement sur Hökeriet, la plus ancienne épicerie de la ville, à la façade jaune. L’intérieur est tout petit et semble être resté dans son jus depuis l’ouverture en 1815.

L’horloge astronomique de la cathédrale se met en marche tous les jours à 12h (attention, 13h le dimanche). Rien de très impressionnant mais si vous êtes en ville, pourquoi pas ? La cathédrale en elle-même est très imposante et sombre, je ne suis pas fan.

Bilan de notre semaine dans le sud-ouest de la Suède

Ayant trouvé un ferry pas cher (114€ pour nous deux et Karmy, notre van) pour l’Allemagne à Trelleborg, notre découverte de la Suède est déjà terminée. Avant toute chose, je préfère préciser que nous avons eu une semaine assez changeante coté météo, ce qui a rendu la découverte du pays un peu moins agréable.

Nous avons trouvé la Suède très différente de la Norvège, aussi bien par les paysages que par le mode de vie. Nous avons trouvé le sud-ouest de la Suède plus propice à la détente, moins tournée vers les performances sportives. Les sudéois nous ont semblé plus adeptes de balades tranquilles et de saunas en bord de mer que de grosses randonnées de plusieurs dizaine de kilomètres.

On y trouve beaucoup plus de restaurants et cafés, ce qui n’est pas pour me déplaire. J’ai aussi beaucoup apprécié les musées gratuits, comme c’est le cas au phare de Kullen par exemple.

Les paysages sont cependant bien moins impressionnants qu’en Norvège et on a retrouvé des routes habituelles, plus monotones. Terminé de s’émerveiller à chaque virage ! L’avantage c’est que la conduite est moins fatiguante et les trajets plus simples (pas de routes de montagne à rallonge).

En voyageant en van, nous avons dépensé environ 60€ par jour pour deux. Ce budget comprend deux nuits payantes (un Airbnb et un camping, pour un total de 90€) et 3 repas en extérieur, nous nous sommes un peu plus fait plaisir qu’en Norvège mais la Suède reste un pays assez cher. Attention, le diesel est vraiment cher, même plus qu’en Norvège (environ 2,4€ au moment de notre passage).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.