Après avoir découvert les fjords de l’ouest, nous poursuivons notre road-trip en Norvège en remontant un peu vers le nord. Comme partout dans le pays, nous parcourons des routes incroyables, à bord de notre van Karmy.

Notre itinéraire pour cette 4ème étape de notre road-trip en Norvège

Vous pouvez retrouver notre itinéraire sur Google Maps. Au programme de cette étape :

La route scénique du Aurlandsfjellet

S’il y a bien un incontournable pendant un road-trip en Norvège, ce sont les routes panoramiques (scenic road). Celle qui serpente sur le plateau de Aurlandsfjellet m’a vraiment époustouflée ! Peut-être parce que c’est la première fois de notre road-trip en Norvège que nous touchons de la neige, sûrement parce que la lumière en fin de journée éclaire le paysage d’une jolie teinte… Quoiqu’il en soit, les paysages sont sublimes !

Après avoir découvert le point de vue de Stegastien, nous entamons notre montée, de lacet en lacet, doublant des moutons facétieux. Ce n’est pourtant pas le trajet le plus direct puisqu’il existe désormais le tunnel de Lærdal (le tunnel routier le plus long du monde avec ses 24,5km) mais franchement, ça vaut le coup de faire le détour en empruntant l’E16. De toute façon, on s’ennuie à mourir dans les tunnels, vive les belles routes en extérieur !

Culminant à 1300m d’altitude, le plateau d’Aurlandsfjellet est à la fois aride et montagneux. On y croise aucune habitation, à peine quelques cabanes. C’est une grande étendue sauvage, recouverte d’herbe, de roches et de petits lacs. La route est longue de 48km mais j’ai envie de m’arrêter pour admirer chaque virage. Je ne sais plus où donner de la tête !

Dormir en van sur la route panoramique du Aurlandsfjellet

Il y a pas mal de spots tout au long de la route. En plein été, ils se remplissent assez tôt (avant 19h je dirais) et tous ne sont pas parfaitement plats mais il y a moyen de trouver son bonheur. En revanche, on n’y capte absolument pas de réseau (téléphone ou Internet) et nous avions besoin de travailler ce soir-là. Nous sommes donc descendus jusqu’à ce spot avec une vue sympa sur le fjord mais aussi, malheureusement, quelques déchets déposés en bord de route.

Le vieux quartier de Laerdalsøyri

J’ai beaucoup aimé la visite du quartier historique de Lærdalsøyri. On y trouve plus de 150 bâtiments en bois classés, qui ont été construits entre 1700 et 1800.

Avant la mise en place de nouvelles voies routières, la ville était un port et un point commerçant d’importance en Norvège. Lærdalsøyri assurait la liaison entre les pêcheurs de l’ouest et les fermiers de l’est. Le marché, ou foire, qui se tient tous les automnes en ville est réputée depuis le Moyen Âge.

Une partie de ce monuments historiques est désormais reconverties en cafés, boutiques et hôtels. C’est un peu bobo donc j’ai beaucoup aimé, évidemment (#cliché). Pourtant, il est facile de passer à côté car la ville ne semble pas très belle au premier abord.

Il y a finalement peu de villes et villages mignons en Norvège, ce serait donc dommage de manquer cette balade. Flâner « en ville » change un peu des activités outdoor.

Road-trip en Norvège : la rue principale du vieux quartier de Laerdalsoyri avec des maisons aux façades de bois de chaque côté, un vrai voyage dans le temps !

Où dormir à Lærdalsøyri ?

En raison d’une pluie diluvienne, nous avons passé une nuit au camping de la ville. En pleine saison, comptez 35€ pour un emplacement avec l’électricité (douche et Wifi inclus). Comme la plupart des campings croisés en Norvège, les camping-cars et caravanes sont garés très proches les uns des autres sur un terrain manquant cruellement d’arbre. Ce camping ne faisait pas exception mais le personnel était sympathique et tout était propre. Pas un coup de cœur mais ça fait bien l’affaire !

Les églises en bois debout de Kaupanger et Borgund

Non loin de Lærdalsøyri, l’église de Borgund est l’une des églises en bois debout les mieux préservées, et donc les plus connues de Norvège. C’est vrai qu’elle est très impressionnante, sombre et massive dans le paysage verdoyant.

En venant de Lærdal, comptez 30 minutes de route pour atteindre l’église de Borgund. Suivant un panneau « historical road », nous bifurquons et prenons une petite route, qui s’avère très jolie. Il s’agit de la route 630. Nous longeons un cours d’eau bordé d’une falaise sur laquelle on aperçoit un ancien sentier en partie en « pont de singe ».

La route touristique 630 est à parcourir pendant un road-trip en Norvège
Road-trip en Norvège : arrêt sur la route historique 630

Construit aux environs de 1200, l’église de Borgund est un musée depuis 1868, elle n’est donc plus utilisée comme église. Même l’accès extérieur est payant : sans payer, vous ne l’observez que derrière un muret en contrebas. C’est ce que nous avons fait, c’est largement suffisant pour avoir un bon aperçu de l’église.

Nous avons notamment admiré les sculptures en forme de dragon sur le toit, qui font penser (à tord ou à raison) aux bateaux Vikings. Avons-le, c’est tout de même un peu frustrant de ne pas pouvoir en faire le tour.

Internet à Borgund

À toute fin utile, la Wifi du bâtiment qui vend les tickets pour l’église de Borgund est plutôt efficace. Le mot de passe est « borgund10 » et ça fonctionne de l’extérieur. Oui, Internet c’est pratique en road-trip !

On continue avec les églises en bois debout ! Après tout, c’est bien un élément incontournable en Norvège.

Après avoir pris le ferry depuis Lærdal (attention, seulement un ferry toutes les heures en été), nous faisons un arrêt à l’église en bois debout de Kaupanger. Malgré son grand âge de plus de 800 ans, l’église est toujours utilisée et peut accueillir un peu plus de 100 personnes.

L’église de Kaupanger a été profondément modifiée au 19ème siècle, pour « moderniser » l’édifice et correspondre aux standards de l’époque, avec par exemple l’ajout d’une cinquantaine de fenêtres et la peinture de sa façade en blanc. Une centaine d’années et quelques fouilles archéologiques plus tard, des travaux ont été entrepris pour lui redonner son apparence du 17ème siècle.

De l’extérieur, ce n’est pas l’église en bois debout la plus impressionnante que nous ayons vu, c’est toutefois un arrêt rapide sur la route.

Visiter les églises en bois debout

Comptez 80 nok (environ 8€) par adulte pour visiter l’intérieur. À noter que les églises en bois debout affichent des tarifs « Famille » à 200 nok (20€).

Road-trip en Norvège en van : le bilan de cette 4ème étape

À mes yeux, cette étape de notre road-trip regroupe plusieurs incontournables (route panoramique, églises en bois debout et village historique) et elle m’a vraiment séduite. J’adorerais parcourir à nouveau la route panoramique du Aurlandsfjellet et prendre le temps d’y faire une randonnée.

Même si ce n’est pas ce que nous avons fait, en vous calant sur les horaires de ferry, vous pouvez vous rendre sur tous les points d’interêt de cette étape en une bonne journée. Si vous voulez vous balader sur le plateau de Aurlandsfjellet, comptez tout de même toute une matinée sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.