Après notre découverte du sud-ouest de la Suède, nous sommes arrivés dans le Nord de l’Allemagne par la mer. Ayant envie d’un road-trip en Bavière depuis longtemps, nous nous sommes concentrés sur cette partie du pays, de Nuremberg au lac Königssee.

La réputation de cette région allemande n’est plus à faire. Entre randonnées en montagne, baignades dans les lacs et balades dans de jolis villages, il y a de quoi faire !

Quel itinéraire pour un road-trip en Bavière en van ?

La Bavière est la plus grande région d’Allemagne (en terme de superficie), nous avons donc fait pas mal de kilomètres. Vous pouvez retrouver notre itinéraire sur Google Maps.

Nos étapes pour ce road-trip en Bavière :

Si vous arrivez directement de France en avion ou en train, Munich est un bon point de départ pour visiter la région. Nous ne nous y sommes pas arrêtés car nous y étions déjà allés (et même plusieurs fois pour Vincent), mais c’est évidemment une étape incontournable d’un road-trip en Bavière. N’hésitez pas y passer au moins deux jours complets.

Le château de Neuschwanstein, qui aurait inspiré celui de la Belle au bois dormant, fait généralement partie des incontournables de la région. Toutefois, le pont Marienbrücke offrant la célèbre vue dégagée sur le château est en travaux (jusqu’à l’automne 2022). Nous avons préféré passer notre tour pour cette fois.

Pour faire la totalité de ce road-trip en Bavière (Munich inclus), comptez au moins une semaine. Les temps de trajet représentent à eux-seuls une bonne journée de route.

Voyager en van en Bavière

Les allemands sont de grands fans de camping-cars et vans aménagés. En Norvège, nous avons croisé plus d’allemands que de norvégiens 😇 Il est donc facile de trouver des installations pour remplir sa cuve d’eau propre et vidanger ses eaux grises. Sur les autoroutes (autobahns) gratuites, certaines stations services proposent des douches (3€ là où nous nous sommes renseignés).

En revanche, nous avons trouvé que les spots dans la nature sont rares, et malheureusement souvent sales. De nombreux petits chemins sont fermés, privés ou interdits. Les camping-cars allemands semblent souvent passer la nuit sur des parkings en ville ou au bord de routes passantes.

Les parkings de départ de randonnée sont une bonne solution dans une grande partie du pays mais en Bavière, depuis quelques années, ils sont souvent payants la journée et interdits la nuit.

Rothenburg ob der Tauber

Rothenburg ob der Tauber est réputée pour être la cité médiévale la mieux conservée d’Allemagne, voire d’Europe. Malgré plusieurs tentatives de destruction (dont des bombardements en 1945), elle est restée à peu près similaire depuis la Renaissance.

C’est une petite ville très touristique mais nous nous y promenons vers 18h30, aka heure du dîner des allemands. Il y a donc du monde attablé en terrasse mais les petites rues sont loin d’être bondées. C’est un plaisir d’y flâner quelques heures en admirant les maisons à colombage. Je suis tombée sous le charme de cette petite ville.

Vie en van à Rothenburg ob der Tauber

Si l’envie d’une douche se fait sentir, n’hésitez pas à tester la piscine de la ville. En y allant vers 16h, nous avons payé 2,6€ par personne pour profiter d’une belle piscine extérieure et prendre une bonne douche chaude. En Allemagne et en Autriche, les prix sont souvent dégressifs au fur et à mesure de la journée, ça vaut le coup de venir vers 17h.

Road-trip en Bavière : une journée à Nuremberg

Nuremberg est la deuxième ville de Bavière, après Munich. Son histoire est vraiment unique et j’aurais bien aimé visiter un musée sur place pour en savoir plus, ce doit être passionnant (bien que peu réjouissant 😅).

Pour résumer rapidement : Nuremberg avait été distinguée par Hitler comme « capitale idéologique » et c’est là qu’ont été promulguées les lois antisémites en 1935. La ville a été en grande partie détruite par les bombardements des Alliés. Le centre historique n’a pas été épargné, il alterne donc entre bâtiments historiques et constructions typiques des années 50 (et donc pas très belles). Contrairement à Rothenburg, tous les coins de rue ne sont pas mignons ! À l’issue de la seconde guerre mondiale, Nuremberg a été choisie pour héberger les procès de hauts responsables nazis.

Les principaux points d’intérêt de la ville sont situés dans l’enceinte des remparts. Voici notre parcours à pied dans Nuremberg. Ne manquez pas :

  • Handwerkerhof, deux rues pittoresques avec des petites boutiques d’artisanat et quelques restaurants (c’est touristique mais mignon)
  • La bâtisse historique Weinstadel, accolée à une tour et un petit pont
  • Hauptmarkt, la place du marché avec sa fontaine dorée
  • Weissgerbergasse pour ses maisons à colombage

Enfin, n’hésitez pas à monter jusqu’au château pour admirer la vue dégagée sur Nuremberg. Faites comme nous et regagnez ensuite la ville en descendant par les jardins (à l’arrière du château par rapport au centre historique). Vous pourrez ainsi vous promener sur une petite partie des remparts (à cet endroit), avec une vue dégagée sur la jolie place Tiergärtnertor.

Le point gastronomie à Nuremberg

Si vous ne connaissez pas, je vous invite à goûter les Lebukchen-Schmidt. Ce sont des sortes de pain d’épice, généralement enrobés de chocolat, auxquels ma famille voue une adoration depuis toujours 😂 Nous avons donc fait un arrêt obligatoire à la boutique du centre ville.

Où se garer gratuitement à Nuremberg ?

Ce parking à une vingtaine de minutes de marche du centre historique fait très bien l’affaire.

Baignade dans la vallée de l’Isar

Nous n’avions pas prévu de nous arrêter là mais en cherchant un coin pour pique-niquer, un point de vue sur la rivière Isar en contrebas attise notre curiosité. Après avoir mangé au bord de l’eau, Vincent dégaine Maps.me et nous suivons un sentier qui longe l’eau.

La balade se transforme presque en trek dans la jungle ! Des arbres effondrés barrent le chemin, il faut se faufiler entre les branches et escalader les troncs. Mais nous arrivons sur une étendue de galets blancs au bord de l’eau, parfait pour se baigner ! On est tranquilles, avec nos 3-4 potes nudistes (plutôt âgés) qui se baladent dans le coin.

Nous avons passé une excellente après-midi improvisée ! Si vous avez envie de vous baigner au sud de Munich, ça peut être votre spot.

Informations pratiques

Vous pouvez vous garer sur ce parking gratuit (il est interdit d’y dormir). Ensuite, il faut longer la rivière et trouver un coin qui vous convient, nous sommes allés jusqu’ici (présence de quelques nudistes). De nombreuses personnes descendaient la rivière en canoë gonflable, ça avait l’air très cool !

Oberammergau et l’abbaye d’Ettal

Nous nous promenons brièvement à Oberammergau en début de soirée (vers 19h30) et sommes étonnés d’y trouver une telle quantité de gens bien apprêtés. Suivant la foule, nous découvrons un immense théâtre avec un affichage à l’effigie du Christ. On dirait pourtant l’entrée d’un festival de musique !

La ville est en fait connue pour son spectacle sur la passion du Christ, qui se déroule une fois tous les 10 ans ! Incroyable d’être là par hasard la bonne année, non ? En fait, c’est l’édition 2020, annulée a cause du Covid, qui se tient cet été. Les habitants font 120 représentations sur tout l’été, en deux parties à chaque fois. Le spectacle dure de 14h30 à 22h30, quand même !

Joué depuis 1634, ce spectacle fait suite à une supplique des édiles de Oberammergau à Dieu. Ils avaient promis que si la peste arrêtait de faire des victimes dans la ville, les habitants feraient un tel spectacle chaque année. 400 ans après, on peut dire qu’ils ont tenu parole !

Le village en lui-même est original pour ses façades peintes avec des motifs religieux. Une pratique des habitants aisés au 18ème siècle. Rien d’incroyable (à mes yeux), c’est surtout cette histoire de spectacle décennal qui nous a diverti !

Juste à côté, nous visitons l’impressionnante abbaye d’Ettal (oui, les bières du même nom viennent de là !). Fondée en 1330, puis réhabilitée à la fin du 19ème siècle, c’est une abbaye bénédictine. N’ayant pas trop réfléchi à la question, nous sommes venus un dimanche matin… Pendant la messe donc ! Nous avons tout de même pu jeter un œil à l’intérieur.

Pour admirer l’abbaye de l’extérieur (et prendre de jolies photos), je conseillerais plutôt une visite l’après-midi ou en fin de journée. De bon matin, nous étions en contre-jour…

Où dormir en van à l’Abbaye d’Ettal ?

Le parking à l’arrière de l’abbaye propose un forfait à 3€ pour 24h. Vous ne serez pas seuls mais les environs sont peu adaptés au camping sauvage, nous trouvons donc que c’est une option acceptable.

Randonnée et baignade au mont Jochberg

Disons les choses clairement : cette randonnée se compose exclusivement d’une montée, ce qui n’est pas ma tasse de thé. Sans rire, c’est une montée continue, sans moments plats pour reprendre son souffle. Je m’accroche à l’idée qu’il faudra bien faire le retour (en descente) à un moment ou un autre 😇

Une grande partie des 700m de dénivelé se fait dans la forêt, ce qui n’est pas plus mal en été : on apprécie l’ombre. De temps en temps, la vue se dégage sur notre gauche pour observer le lac Kochelsee. Ça me laisse le temps de reprendre mon souffle !

Après moultes râleries de ma part, nous sortons de la forêt et le deuxième lac, Walchensee, se dégage soudain sur notre droite. Il est vraiment bleu turquoise avec une petite île recouverte d’arbres, c’est somptueux !

Il faut encore quelques efforts, en plein soleil cette fois, pour atteindre le sommet à 1565m. Bercés par les cloches des vaches, nous admirons la vue à 360 degrés. C’est vraiment magnifique ! Les lacs attirent le regard en premier mais les montagnes qui s’étalent à perte de vue m’impressionnent également beaucoup. Je suis bien contente d’être montée jusqu’en haut (mais je ne recommencerai pas de si tôt 😂).

Après les avoir admiré d’en haut, il est temps de découvrir les lacs de plus près et surtout… de faire un petit plouf bien mérité ! Nous trouvons une petite plage accessible gratuitement. En fin de journée, c’est très tranquille, j’adore !

Informations pratiques

Comptez environ 3h30 pour cette randonnée de 7km. Les plus motivés peuvent prolonger jusqu’au lac Walchensee amenant la rando à 10km.

Il y a plusieurs parkings à proximité du départ, il faut compter 6€. Normalement, vous devez ajouter 2€ de « taxe touristique » mais nous n’avons jamais réussi à faire fonctionner le parcmètre et les allemands présents n’ont pas su nous aider non plus…

Pour la baignade, vous pouvez vous garer sur ce parking (c’est gratuit après 18h). Il est interdit d’y dormir.

Coup de cœur pour le lac Hintersee

L’arrivée au lac Hintersee est déjà prometteuse, nous roulons sur une route magnifique, entourée de prairies et de montagnes. La copilote que je suis en prend plein les yeux !

Notre balade autour du lac débute en fin d’après-midi (à partir de 16h30). Ce créneau est notre préféré, les allemands mangent tôt et libèrent donc souvent les lieux dès 15-16h.

Pour une fois, il est facile de faire le tour du lac à pied (environ 1h). La balade se découpe en 3 temps : le sentier est d’abord en bord de route, il passe ensuite dans le hameau (arrêt de bus, hôtel, glaces et location de barques), avant de rejoindre la partie plus « sauvage », sous les arbres. Vous pouvez évidemment le parcourir dans l’autre sens.

Hintersee est vraiment magnifique, j’ai un gros coup de cœur pour ce petit lac ! Entourée de montagnes recouvertes de forêt, l’eau se pare de beaux reflets verts, plus ou moins sombre selon la profondeur. Les rayons du soleil jouent avec les mouvements de l’eau.

Tout le long du lac, il y a énormément de bancs, qui incitent à la contemplation. Et comment ne pas admirer les petits îlots solitaires sortant des eaux ?

Informations pratiques

Les parkings sont nombreux et recensés sur Google Maps. Il faut compter 5€ pour 4h ou 8€ pour la journée. À notre arrivée, de nombreuses voitures étaient garées sur le bas côté, nous avons fait de même (sans payer) et n’avons pas eu de problème.

De memoire, il faut compter 7€ la demi-heure et 12€ l’heure pour louer votre barque. Une navette fait aussi la traversée du lac pour 2€, si vous voulez faire un tour en bateau à moindre frais.

Les incontournables d’un bon road-trip en Bavière : les lacs de Königssee et Obersee

Une fois n’est pas coutume, nous nous levons tôt pour prendre le premier bateau qui traverse le lac Königssee. Départ 8h15 ! Avant cela, il nous faut nous garer sur un immense parking, je n’avais encore jamais vu ça, on dirait celui d’un centre commercial… Arrivés pile à l’heure au ponton, nous montons sur un bateau qui part immédiatement.

Est-ce utile de prendre le premier bateau à Königssee ?

Oui, mille fois oui si vous voulez un peu de calme ! Réservez en ligne, il y avait une sacré queue pour acheter son billet sur place (oui, ils disent d’imprimer le billet mais on ne l’a pas fait et ça n’a pas posé de soucis). Même si le premier bateau est indiqué à 8h15, n’hésitez pas à arriver à 8h.

Le bateau est électrique, on avance donc paisiblement sur le lac. La lumière du matin est très douce. Nous sommes par contre déçus que les explications données par le batelier soient uniquement en allemand (sans explications écrites pour compenser). Pour faire entendre l’écho, il joue de la trompette au milieu du lac… Avant de faire tourner un chapeau pour les pourboires 😂 Ils perdent pas le nord !

Au premier arrêt, à l’église St Barthélemy, quelques personnes descendent. Nous continuons jusqu’au débarcadère de Salet. De là, nous atteignions le petit lac Obersee que nous longeons rapidement. Il n’est pas possible de faire le tour complet, la suite de la balade conduit à une cascade mais nous préférons nous poser sur des rochers à côté de la cabane en bois et admirons le lac et ses eaux envoûtantes.

Nous avons la chance de profiter de la tranquillité des lieux pendant une grosse demi-heure. En retournant vers le ponton, de l’autre côté du lac, nous prenons conscience de la quantité de personnes présentes, c’est hallucinant ! Le lieu est vraiment magnifique mais il ne me semble possible de l’apprécier qu’en venant par le premier bateau. À 11h, les gens marchaient littéralement les uns derrières les autres sur le sentier.

Au retour, nous débarquons cette fois à côté de l’église St Barthélemy pour pique-niquer. Ce deuxième arrêt nous séduit beaucoup moins, je pense qu’il vaut le coup si vous faites l’une des randonnées proposées (celle vers la chapelle de glace me tentait bien). De notre côté, nous avons un sombre soucis de bouteille de gaz à gérer dans le van, nous ne pouvons donc malheureusement pas passer toute la journée à Königssee.

Où dormir en camping non loin de Königssee ?

Les campings à proximité du Königssee sont assez chers, bien remplis en été et les avis sur Internet ne font pas rêver. Nous avons passé une bonne nuit dans ce camping familial, un peu ambiance camping à la ferme. C’est basique mais les sanitaires sont récents et propres et il y avait de la place en dernière minute. Comptez 24€ pour un emplacement avec électricité et 1€ supplémentaire pour 24h de Wifi.

Nos conseils pratiques pour votre road-trip en Bavière en van (ou en voiture)

  • Ayez toujours du liquide avec vous. La carte n’est pas acceptée partout.
  • N’hésitez pas à visiter les petites villes en fin de journée, après 17h. C’est généralement plus calme car les allemands mangent (très) tôt.
  • Pour les spots nature (lac ou rando), on a eu l’impression que les locaux arrivent souvent en fin de matinée (11-12h) pour pique-niquer. Ça vaut le coup de venir soit bien avant, soit vers 14h, pour être plus tranquilles.
  • Si vous en avez un, un canoë gonflable peut-être bien sympa dans la région, avec tous ces lacs ! Vincent a regretté de m’avoir dit non pour en acheter un (d’occasion en plus) avant le départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.