Ayant un peu de retard, notre ferry en provenance du Danemark arrive au port de Kristiansand en pleine nuit. Nous nous réveillons de bon matin sous un grand soleil et commençons notre road-trip dans le sud de la Norvège dans la bonne humeur.

Plus fréquenté par les norvégiens (après tout, c’est leur côte d’Azur à eux !) que par les touristes étrangers, parcourir le sud de la Norvège avec notre van Karmy nous a beaucoup plu. En ce mois de juillet, il y régnait une douce atmosphère de vacances !

Itinéraire pour un road-trip dans le sud de la Norvège

Voici notre itinéraire dans le sud de la Norvège sur Google Maps. Si vous longez la côte sur la Rv 44 (ce que je vous conseille !), comptez au minimum deux jours sur la route et une demi-journée de plus pour la randonnée du Preikestolen.

Au programme :

Où dormir avec un van à la sortie du ferry Hirtshals / Kristiansand ?

Nous avons utilisé, une fois de plus, Park4night et avons dormi au bord d’un petit lac (où des norvégiens enthousiastes se baignaient dès 10h le lendemain). Si ce spot est très pratique en arrivant à 2h du matin, il y avait déjà un camping-car et une caravane (qui semble installée sur le « long terme ») sur un parking relativement petit. J’imagine que ça peut vite être plein.

Mandal et ses jolies criques

Ville la plus au sud de la Norvège, Mandal est une petite station balnéaire très mignonne et un excellent premier aperçu du pays. En ce milieu du mois de juillet, le centre ville est animé avec de nombreux norvégiens installés en terrasse pour profiter du soleil.

Mais ce qu’il ne faut pas manquer à Mandal, se sont ses criques avec un petit air de Méditerranée ! Garés à proximité d’un grand parc pour pique-niquer, nous nous motivons pour aller nous promener jusqu’à la plage.

Et franchement, nous avons tellement bien fait ! En débouchant à travers les pins, je ne m’attendais pas à tomber sur des plages aux eaux cristallines. Un vrai petit paradis.

La plus belle route du sud de la Norvège : la Rv 44 entre Flekkefjord et Egersund

S’il y a une route à ne pas manquer pendant un road-trip sur la côte sud de la Norvège, c’est bien la Rv 44 entre Flekkefjord et Egersund ! Au-delà des arrêts et balades sur le chemin, c’est la route en elle-même qui mérite l’attention. Nous traversons des paysages magnifiques, kilomètre après kilomètre.

Envie d’en voir un peu plus sur cette route ? N’hésitez pas à découvrir mon reel sur Instagram.

Nous faisons un premier arrêt rapide à Helleren pour découvrir deux cabanes en bois abritées sous un immense rocher. Ces cabanes de pêcheurs ont été construites dans les années 1800, à la fois menacées par un éventuellement effondrement de la roche, mais aussi protégées de la neige. Abandonnées depuis 1920, elles font désormais partie du musée juste en face et se visitent librement. Parfait pour un arrêt sur la route mais pas rien d’incontournable à mon avis !

Nous prenons en revanche notre temps pour découvrir le petit village de Sogndalstrand. Comme l’explique le Lonely Planet ; on retrouve les façades pittoresques du village sur toutes les brochures touristiques de la région, ce n’est pas pour rien ! En plus, nous pouvons observer les saumons remonter le courant et sauter hors de la rivière, c’est assez amusant.

Où dormir en van dans le sud de la Norvège ?

Nous avons passé une bonne nuit en surplomb du petit port de Mådland Havn, non loin d’une épave de bateau (celle d’un bateau norvégien transportant du poisson congelé, posée là depuis 1967 et endommagée au fil des tempêtes) et des moutons.

Une croisière sur le Lysefjord au départ de Stavanger

Après une petite visite (malheureusement sous la pluie) de Stavanger, nous embarquons à 15h sur l’un des bateaux électriques de la compagnie Rødne Fjord Cruise (65€ par personne). Malgré le très mauvais temps, nous sommes excités, c’est notre première découverte d’un fjord norvégien !

Je suis étonné par l’intérieur du bateau, c’est plus moderne, accueillant et spacieux que ce à quoi je m’attendais. Avec cette météo défavorable, c’est loin d’être complet donc chacun a de la place. Nous alternons les montées sur le pont pour admirer la vue (et se faire fouetter dans tous les sens par le vent et la pluie) et les moments plus tranquilles à regarder à travers la grande fenêtre.

Aller-retour, la croisière dure 3h mais honnêtement on ne voit pas le temps passer. On sent que le tour est bien rodé avec des explications (en anglais et en norvégien) au fur et à mesure : sur l’unification de la Norvège, l’histoire du Lysefjord, les nombreux tunnels du pays, etc.

Où garer un van gratuitement à Stavanger ?

À environ 25min à pied du centre, nous nous sommes garés (pour la journée seulement) au port de plaisance.

La randonnée de Preikestolen

Avant de démarrer la randonnée, n’hésitez pas à faire un petit tour au Høllesli Viewpoint. Joliment aménagé, il offre une vue dégagée sur le Lysefjord.

La randonnée du Preikestolen est l’une des plus connue, et fréquentée, de Norvège. Il y a deux bonnes raisons à cela :

  • elle est relativement simple et accessible depuis Stavanger (environ 4h A/R avec un dénivelé de 500m)
  • les vues sur le Lysefjord au sommet sont magnifiques

En contrepartie, il y a beaucoup de monde sur place et le parking coûte l’aberrante somme de 25€. Il est souvent conseillé de s’y rendre tôt le matin (à l’ouverture du parking, à 6h) pour éviter le monde. En été, une bonne alternative est d’y aller en fin de journée, vers 17h. Il y a moins de monde qu’en pleine journée et vous pouvez vous faire une idée de la météo pendant la journée, ce qui n’est pas possible en partant avant 6h du matin.

Même si j’ai eu énormément le vertige une fois en haut (raison pour laquelle il n’y a aucune photo de nous en haut du célèbre rocher), le panorama vaut vraiment le coup ! Après avoir navigué sur le fleuve, au ras de l’eau, la veille, c’était super d’avoir une vue du fjord depuis les sommets.

Où dormir en van à proximité du Preikestolen ?

Le coin étant très populaire, les places sont chères et difficiles à trouver ! S’il était auparavant possible de prendre des douches à 1€ à la Marina de Jørpeland, il faut désormais débourser 20€ pour un « package » : dodo sur le parking (wahou !) et accès au bâtiment… On a passé notre tour. Si vous ne trouvez pas de place, vous pouvez vous rabattre sur les hauteurs de la ville. On y a passé deux nuits, la vue est jolie mais l’espace n’est pas immense et le chemin étonnement passant (promeneurs et voitures).

On peut le dire : ce road-trip dans le sud de la Norvège nous a conquis. Nous partons maintenant en direction des fjords de l’ouest, encore de belles découvertes en perspective !

2 réponses sur “Road-trip en van dans le sud de la Norvège : de Kristiansand à Stavanger”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.