Notre « croisière » sur le Mékong se termine à Luang Prabang où nous nous posons pour quelques jours. Cette première étape au Laos se révèle bien vite très agréable !

Découverte de la charmante Luang Prabang

Pour notre première journée à Luang Prabang, nous nous baladons dans les jolies rues de la ville, en suivant plus ou moins attentivement le circuit proposé par le Lonely Planet de Quentin (publié il y a dix ans, une vraie antiquité !). Il nous permet de découvrir plusieurs jolis temples bouddhistes d’un style très similaire à ceux que nous avons récemment admiré en Thaïlande.

Nous passons un bon moment dans l’enceinte du Vat Xieng Thong. De futurs mariés sont en train de prendre leurs photos de mariage, l’occasion pour nous d’admirer leurs tenues traditionnelles. Ce temple est constitué d’un ensemble de monuments dans lesquels on trouve de nombreuses statues de Bouddha (dans toutes les positions, de toutes matières et en plus ou moins bon état).

Alors que nous passons par un petit temple très calme, trois enfants rieurs débarquent. Ils sont hauts comme trois pommes mais se comportent un peu comme les quaïds du quartier ! Je leur montre mon appareil photo et les voilà partis à me faire des grimaces et à éclater de rire !

Luang Prabang est une ville très agréable avec de jolies rues verdoyantes. J’apprécie vraiment cet aspect de la ville ! On y trouve aussi de jolies maisons de l’époque coloniale. Il est facile de s’y déplacer à pied (distance raisonnable, pas de dénivelé et présence de trottoirs). C’est de loin l’une des villes d’Asie que j’ai le plus apprécié jusqu’à présent !

 

 

Nous terminons notre première journée par l’ascension du Mont Phousi. Nous ne sommes malheureusement pas les seuls sur le coup ! 300 marches plus tard, nous voilà au milieu d’une cohue de touristes. La vue est jolie et dégagée mais nous ne profitons pas du coucher de soleil, complètement gâché par les perches à selfies et touristes chinois excités.

Tous les soirs, dans la rue du Palais Royal, les stands du night market se mettent en place. Franchement, j’ai envie de tout acheter, notamment les jolis tapis ! Nous dînons sur place dans une rue étroite consacrée aux stands de nourriture. Il y a du choix et les prix sont très raisonnables.

Pendant notre séjour à Luang Prabang, nous découvrons aussi le musée UXO, pour « Unexploded Ordnance ». Ce petit musée traite des bombardements endurés par le Laos pendant la guerre du Vietnam. Plus de bombes ont été lâchées sur le pays que pendant toute la seconde guerre mondiale ! Bon nombre d’entre elles n’ont pas explosé à l’époque et restent enfouies et dangereuses aujourd’hui. Chaque jour, des laotiens (surtout à la campagne) sont tués ou blessés par ces bombes. C’est une visite rapide mais très intéressante si, comme nous, vous ne connaissez pas cette partie de l’histoire du pays.

Nous passons également une soirée au Royal Theater (qui franchement n’a rien de très royal dans son infrastructure 😅) pour admirer un extrait du Ramayana Ballet. Nous avions découvert cette épopée mythologique hindoue lors de notre séjour en Indonésie il y a deux ans. Cette fois, nous assistons à l’épisode racontant la construction du pont de Lanka. Contrairement à la première fois, ce spectacle incorpore des passages chantés avec les dialogues des personnages. La découverte semble également plaire à Quentin !

J’avoue tout : contrairement à Quentin, nous avons la flemme de nous lever à 5h du matin pour observer la cérémonie d’aumône des moines. Chaque matin, les habitants de la ville donnent à manger aux moines qui défilent dans les rues en file indienne afin de collecter leur unique repas de la journée. À notre décharge, nous avions déjà vu ce type de scène lors de notre séjour au lac Inle en Birmanie. C’est effectivement un moment qui vaut le coup d’œil.

 

Informations pratiques

  • Où manger à Luang Prabang ? Le Bamboo Restaurant offre le meilleur rapport qualité / prix que nous ayons testé (plat à 15k, bière à 10k). Dans un style plus « chic », le Tamarind propose des sortes de planches pour goûter différents plats laotiens. Utopia, avec son ambiance zen et stylée, est parfait pour un apéro (cocktail à partir de 30k) et un bon burger (environ 50k).
  • Où prendre un goûter ? Gros coup de cœur pour le brownie aux cacahuètes du Indigo Café, un régal !
  • Ticket pour le Vat Xieng Thong : 20k KIP / personne.
  • Ticket pour l’ascension du Mont Phousi : 20k KIP / personne (et les toilettes sont payantes en plus !).
  • Ticket pour le Ramayana Ballet : de 100k à 150k KIP / personne. La salle n’était pas pleine lors de notre passage. Pensez à prendre la feuille explicative à l’accueil pour bien comprendre l’histoire !

Le « Chompet Trail » : une journée à la campagne

Nous prenons un bateau public pour traverser le Mékong. Vincent a repéré un circuit qui permet de découvrir à pied quelques villages et temples à proximité de Luang Prabang. Nous partons pour un petit aperçu de la campagne en quelque sorte.

À peine la rivière franchie, nous découvrons un village qui nous semble plus pauvre que Luang Prabang. Nous longeons le Mékong tranquillement, montons en haut d’une petite colline pour admirer la vue sur la ville et le Mont Phousi en face et découvrons quelques temples sur le chemin ainsi qu’une grotte (celle-ci n’a pas trop d’intérêt, soyons honnêtes).

Certains passages se font dans des forêts puis nous atteignons une sorte de monastère très bien entretenu, à l’ambiance relaxante (si l’on fait abstraction des deux chiens qui nous grognent dessus !). Il est un peu caché et nous avons failli passer à côté. On croise quelques moines en toge orange flashy qui déambulent dans le jardin. Quentin est emballé !

En revenant vers le bateau pour terminer notre boucle, nous traversons un second village où nous croisons plein d’enfants en tenue d’écoliers, certains nous saluent chaleureusement. Nous avons un aperçu des champs et rizières dans lesquels travaillent les locaux à la main.

Au final, c’est une balade sympathique, accessible facilement depuis Luang Prabang (sans transport) et loin des sites touristiques. Nous nous baladons très tranquillement, sans croiser grand monde !

 

Informations pratiques

  • Le circuit que nous avons suivi est disponible sur HoboMaps.
  • Prix de la traversée en bateau : 5k KIP / personne (et 5k supplémentaire pour un vélo).
  • Tickets d’entrée sur le chemin : 10k / personne pour le premier temple (avec la vue sur Luang Prabang) et 10k / personne pour une sorte de monastère et une grotte (même si le vilain monsieur qui ouvrait la porte de la grotte a tenté de nous faire payer en supplément…).
  • N’espérez pas trouver de restaurant sur le chemin.

Randonnée jusqu’à la cascade Kuang Si

Après nous être renseigné auprès des agences de Luang Prabang, nous décidons d’organiser notre journée à la fameuse cascade Kuang Si par nous-mêmes ! En effet, suite à une proposition de Quentin, nous avons envie de rejoindre la cascade à pied depuis un village. Mais les tarifs proposés pour les treks à la journée nous semblent aberrants (jusqu’à 80$ par personne !). Grâce aux informations glanées, Vincent trouve le circuit sur WikiLoc et nous décidons de nous passer de guide.

Nous demandons à un chauffeur de mini-van de nous déposer au village de Ban Nalôk et de venir nous rechercher environ 6h plus tard au pied de la cascade. Nous traversons ce petit village avant de suivre le sentier, il y a même un panneau indiquant les « Kuang Si waterfalls », nous ne risquons pas de nous perdre ! Le début du chemin est très joli, nous traversons quelques champs entourés de montagne.

Au bout de quelques kilomètres, nous atteignons une grotte, nous décidons de ne pas la visiter (comme tout au Laos, il faut payer 1 ou 2€, ça commence déjà à être lassant). Juste à côté, nous découvrons un restaurant / camping au bord de la « source » de la rivière, le cadre est idyllique. À partir de là, nous commençons à croiser d’autres touristes.

Nous continuons ensuite le chemin jusqu’en haut de la cascade avant de descendre petit à petit (dans l’autre sens, ça monte bien, finalement les 10 bornes parcourues me semblent plus agréables que cette montée !). C’est vraiment très beau, je comprends que l’endroit soit très connu ! Ça me rappelle les parcs nationaux de Plitvice et Krka en Croatie.

Avec Vincent, nous nous baignons dans l’un des bassins, l’eau est froide mais une fois dedans ça va. Des petits poissons viennent nous grignoter les pieds ! Pendant ce temps là, Quentin crapahute dans la jungle autour de la cascade. Un côté est très aménagé alors que de l’autre, un petit sentier dans la végétation longe la cascade, ça vaut la peine de faire les deux côtés !

 

Informations pratiques

  • Prix du van à la journée : 380k KIP (environ 40€). C’est clairement pas donné, nous n’avons pas réussi à négocier moins cher avec notre chauffeur mais celui-ci avait l’avantage de parler anglais, nous étions sûrs qu’il comprenne notre demande !
  • Droit d’entrée dans le village : 50k KIP pour nous trois. Nous ne nous y attendions tellement pas que nous avons mal joué notre coup, il doit être possible de mieux négocier.
  • Droit d’entrée aux Kuang Si Waterfalls : 20k KIP / personne (que nous n’avons pas payé en arrivant par le haut des chutes).

En résumé, organiser ce trek par nous-même nous a coûté (minimum) trois fois moins cher que de passer par une agence de Luang Prabang. Il n’y avait pas du tout besoin d’un guide !

Bateau et éléphant à la cascade Tad Sae

Pour notre dernier jour à Luang Prabang, nous décidons de nous rendre à la cascade Tad Sae, plus proche de Luang Prabang. Une petite traversée en bateau est nécessaire pour rejoindre le bas de la cascade.

Une fois sur place, un sentier permet de rejoindre une troisième cascade, plus sauvage et peu touristique (nous étions seuls). Les deux premières attirent plus les gens avec un espace baignade, la possibilité de faire de la tyrolienne ainsi que des activités avec les éléphants (que je ne recommande pas, ces pauvres bêtes sont maltraitées cruellement).

Alors que nous nous baignons, un mahout et son éléphant arrivent dans le bassin. Nous sommes très surpris et impressionnés. Le mahout laisse ensuite l’éléphant seul, avec nous dans le bassin ! Le choc ! Nous sortons rapidement de l’eau, pas très rassurés alors que certaines personnes acourrent pour toucher l’animal.

Personnellement, j’ai préféré la cascade Kuang Si que j’ai trouvé plus impressionnante. Par contre, la cascade Tad Sae est plus adaptée pour passer une après-midi baignade, il y a des sortes de plateforme en bois où se poser au soleil.

 

Informations pratiques

  • Prix d’un pick-up (aller/retour et attente sur place) : 120k KIP après négociation.
  • Prix du bateau (aller/retour) : 10k KIP / personne (20k si vous êtes seul).
  • Ticket d’entrée pour la cascade : 15k KIP / personne.

Franchement, nous aurions pu rester facilement plus de quatre jours à Luang Prabang. La ville est très agréable, j’aurais apprécié m’y perdre un peu plus longuement et de nombreuses excursions sont possibles dans les alentours. Nous reprenons toutefois la route en direction de Vang Vieng.

4 réponses sur “Quatre jours à Luang Prabang et ses environs”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.