Le Sultanat d’Oman est situé au Moyen-Orient, entre les Emirats Arabes Unis, l’Arabie Saoudite et le Yémen. Si comme dans ces pays voisins, l’économie est dominée par l’exploitation des ressources pétrolières et gazières, Oman ne ressemble pas à Dubaï ; on est bien loin des immenses grattes-ciels.

Le pays se modernise depuis les années 1970 avec l’arrivée du Sultan Qabus au pouvoir. Auparavant on n’y trouvait presque aucune infrastructure (écoles, universités, routes, aéroports, etc.).

Le Sultanat est également en train de développer le tourisme, notamment de luxe. Lors de notre séjour, nous avons croisé beaucoup de français et d’allemands. Les différents expatriés habitant les pays voisins prennent souvent le temps de venir découvrir Oman le temps d’un week-end.

Les habitants parlent arabe et sont musulmans (ibadites). On voit également de nombreux immigrés venus d’Inde, du Bengladesh et du Pakistan, ils représentent une main d’oeuvre importante pour le pays (par exemple, nous avons vu de nombreux ouvriers construire des routes en pleines zones désertiques).

Bien que situé dans une zone de tensions, le pays est relativement stable, il ne participe pas aux opérations militaires menées par ses voisins. Le site du gouvernement, France Diplomatie, le considère d’ailleurs comme « en vigilance normale » ; seule la zone frontalière avec le Yémen est à éviter.

Quand partir ?

Il vaut mieux partir à Oman en hiver, entre novembre et mars. L’été, les températures sont très élevées.

Nous sommes partis la dernière semaine de janvier (du 25 au 2 février) et les températures étaient parfaites pour se promener sans avoir trop chaud.

Les essentiels pour préparer son voyage

Pour organiser notre voyage, nous nous sommes appuyés sur les recommandations d’un ami qui a habité quelques mois. J’ai également lu la quasi totalité des discussions de Voyage Forum et du Forum du Routard, à la recherche de conseils avisés.

Nous sommes partis avec le Lonely Planet. S’il n’est pas indispensable pour préparer son road-trip, il s’est révélé utile pour organiser nos journées une fois sur place.

Nous n’avons pas réussi à nous procureur le fameux « Oman off-road » avant notre départ. Nous l’avons acheté à l’aéroport dès notre arrivée ; il n’est pas donné, dans les 40€ de mémoire (il était quelques euros moins chers au Carrefour dont je parle plus bas). Il est possible de s’en passer mais si vous prévoyez de faire du camping sauvage et / ou n’avez pas de GPS, c’est assez rassurant de l’avoir.

Les formalités administratives

Un visa est nécessaire pour se rendre à Oman.

Il coûte un peu plus de 40€ par personne. La demande peut être faite en ligne. C’est ce que nous avons fait. Certaines fonctionnalités du site ne fonctionnent apparemment que sous Internet Explorer / Edge. On ne reçoit pas d’email pour prévenir que le visa est validé, il faut donc aller vérifier sur le site (qui n’est pas des plus ergonomiques) régulièrement.

Attention : à partir du 21 mars 2018, il ne sera plus possible de faire son visa à l’arrivée.

Les étapes de notre road-trip

Chaque étape est détaillée dans un article spécifique (avec plus de photos !).

Jour #1
Mascate.
Nuit au Sheraton.

Jour #2
Mascate – gouffre de Bimmah – Wadi Tiwi – plage de Fins.
Coordonnées GPS de notre spot de camping : 22°53’29.3″N 59°13’20.4″E

Jour #3
Plage de Finz – Wadi Bani Khalid – Désert des Wahiba Sands.
Nuit au Desert Nomadic Camp.

Jour #4
Désert des Wahiba Sands – Nizwa.
Nuit au Al Diyar Hotel.

Jour #5
Nizwa – Al-Hamra – Misfat.
Coordonnées GPS de notre spot de camping : 23°08’30.8″N 57°17’54.0″E

Jour #6
Misfat – Djebel Shams – Mascate.
Nuit au Mutrah Hotel (réservée au dernier moment).

Jour #7
Mascate.
Nuit au Centara Hotel.

Il est absolument nécessaire de louer une voiture (ou une voiture avec chauffeur) pour visiter le pays. Les transports publics n’existent presque pas à Oman, nous n’avons vu des bus qu’à Mascate. Un 4×4 est indispensable pour certains sentiers et pour découvrir le désert (il est possible de se faire emmener autrement si vous avez loué une citadine classique).

Quel budget ?

Nous avions hésité à partir, pour la première fois de notre vie, par le biais d’une agence de voyage. Toutefois la comparaison entre les indications de prix trouvées sur Internet et ceux proposés par les agences (y compris locales) nous en a finalement dissuadé. Dans les deux cas, nous devions conduire nous-même la voiture (« auto-tour »). En nous organisant nous-même, nous avons divisé le prix par deux. Ce blog donne l’exemple d’un voyage organisé avec un circuit assez proche du notre et à la même période.

Le budget est très variable selon le mode de voyage choisi. Forcément, si vous passez l’ensemble de vos nuits en camping sauvage ou si vous dormez dans des hôtels 5 étoiles, ce n’est pas le même budget ! Comptez minimum 40€ pour une chambre d’hôtel relativement basique (généralement sans petit-déjeuner). Je n’ai trouvé de Airbnb qu’à Mascate mais nous n’avons pas testé.

La location d’un 4×4 est assez chère (un peu moins de 500€ pour la semaine). Selon les endroits où vous souhaitez vous rendre, il est possible de se contenter d’une citadine pour réduire les frais. L’essence est par contre très abordable (environ 0,40€ / litre), les routes et les parkings sont gratuits partout.

Concernant la nourriture, il est possible de manger pour quelques euros dans des petits « fast-food indiens ». Il y en a partout, dans les centres villes, aux stations services, etc et on peut prendre à emporter. Nous avons payé entre 3 et 8€ pour deux pour déjeuner (et les portions étaient copieuses). La capitale, Mascate, propose une offre assez variée de restaurants. Ailleurs, le choix est plus réduit. Dans les supermarchés, les prix sont assez proches des prix français (presque tout est importé).

Comment s’habiller à Oman quand on est une femme ?

Voilà une question que je me suis beaucoup posée avant de partir !

Mon conseil est de couvrir ses épaules et ses genoux. Et, en fait, il vaut également pour les hommes. Comme leurs femmes, une large majorité d’omanais porte un habit traditionnel couvrant également les bras et les jambes.

Certaines touristes occidentales sont en short mais je pense qu’il est plus respectueux de privilégier les pantalons en coton ample et d’éviter les débardeurs et les décolletés. En dehors des visites de mosquées, il n’y a pas besoin de se voiler. Pour me baigner, en dehors des piscines de nos hôtels, j’ai privilégié un maillot de bain une pièce (là encore, certaines touristes étaient en bikini) et, si nous n’étions pas seuls, je me rhabillais rapidement une fois sortie de l’eau.

Faire du camping sauvage à Oman

Le camping sauvage est autorisé partout à Oman. Il est par contre fortement déconseillé de dormir dans les Wadis, en cas de pluie les montées d’eau sont soudaines et fulgurantes.

Nous n’avions jamais fait de camping sauvage auparavant. Et si l’aventure me tentait bien, je dois avouer qu’elle me stressait aussi légèrement. Aventurière mais pas trop ! 😉

Finalement, c’était une superbe expérience, nous avons adoré le fait d’être seuls en pleine nature. Le sentiment de liberté est intense. À chaque endroit où nous nous sommes arrêtés, nous avons trouvé des restes de feux de camp, cette « preuve » que nous n’étions pas les premiers à dormir là m’a (peut-être un peu bêtement) rassuré.

Si vous souhaitez faire du camping sauvage, sachez que le rayon « Camping » du supermarché Carrefour de Mascate (« Carrefour, Qurum City Centre » dans Google) est très bien fourni, vous y trouverez tout ce dont vous pouvez avoir besoin (tentes, duvets, barbecues, glacières, ustensiles de cuisine, chaises pliantes, etc.).

Au mois de janvier, en altitude (au Djebel Shams par exemple), les nuits peuvent être fraîches, privilégiez un duvet assez chaud.

Et qu’est-ce qu’on mange au Sultanat d’Oman ?

On ne peut pas vraiment dire que la gastronomie locale nous ait fait rêver ! Du riz, du poulet, des galettes éventuellement des samoussas, du hummous et des falafels. Les plats sont généralement assez épicés, parfois très épicés. Pour résumer, je dirais que c’est une sorte de mélange entre les plats indiens et libanais. Ah et si vous aimez les dattes, c’est parfait !

Nous n’avons pas vraiment trouvé de restaurants intéressants, nous avons mangé au hasard de nos balades. Le buffet de notre nuit dans le désert et le poisson grillé acheté proche de la plage d’Al Seeb étaient probablement les meilleurs plats que nous avons mangé.

Je précise également qu’il est impossible de trouver de l’alcool en dehors des hôtels « occidentaux ». Nous avons bien regardé mais pas une seule bière n’est en vente dans les supermarchés et, il faut l’avouer, ça nous a manqué 😉

J’espère que cet article vous a donné envie de visiter le Sultanat et vous sera utile pour préparer votre voyage. Oman est une destination très dépaysante, avec des paysages magnifiques et une météo parfaite en hiver (355 jours de soleil par an, tout de même !), n’hésitez plus 🙂

15 réponses sur “Une semaine de road-trip à Oman : itinéraire et conseils pratiques”

    1. Oh, ça me fait très plaisir de lire ça ! Je suis sûre que vous ne le regretterez pas, Oman reste à ce jour un de nos voyages les plus marquants !

  1. Bonjour,
    Merci pour votre récit, pour commencer.
    Je crois comprendre que vous avez acheté votre matériel de camping sur place?
    Qu’avez-vous fait de votre matériel à la fin de votre voyage?
    Valérie

    1. Bonjour Valérie. Merci pour votre commentaire 🙂 En fait, par soucis d’économie, nous avons transporté la plus grande partie de notre matériel depuis la France (tente, duvets et matelas) mais avons acheté un réchaud, une casserole et une couette (il faisait vraiment froid) sur place. Nous avons réussi à tout rapporter en France dans nos valises en soute (sauf la bouteille de gaz évidemment). Peut-être pouvez-vous poster sur le groupe « Travel to Oman Group » sur Facebook avant votre départ, votre matériel de camping pourrait intéresser un autre voyageur arrivant dans le pays. Bon voyage en tout cas !

  2. pas de visa si on passe par les EAU

    http://www.rop.gov.om/old/english/dg_pr_visas_dubai.asp

    COMMON VISA FACILITY WITH THE EMIRATE OF DUBAI
    For encouraging tourism between the Sultanate and Emirate of Dubai, it is allowed to every one who obtained tourist visa of Emirate of Dubai to whom on the list No. (1) and granted free for three weeks in case of Emirate of Dubai visa is valid for at least three weeks.

    Fees: No fees are charged. Fees are only paid to the relevant authorities in the Emirate of Dubai.
    Procedures on how to get the visa: A seal of entry should be stamped at the legal point of entry on the passport for three weeks after registering all passport holder data.
    Visa validity: Three weeks only.
    Extension term: One week only.
    A fine of (10) ten Omani riyals per day is charged for an overstay beyond the validity term of the visa.
    The countries benefiting from this type of visa are:
    Portugal, Spain, France, Switzerland, Italy, Britain , Sweden, Greece, Austria , Ireland , Finland, Germany , Iceland, Belgium , Norway, The Netherlands , Denmark, South Korea ,Japan, Brunei Darussalam, Malaysia, New Zealand, USA, Canada, Australia, Singapore, Hong kong, Luxembourg, Vatican, Monaco, Andorra, San Marino.

  3. Bonjour,
    Merci pour ce beau récit de voyage.
    Visiter le sultanat d’Oman nous fait rêver depuis longtemps, quelles ont été vos impressions quant à la possibilité de voyager entre femmes? Nous sommes 2, et c’est peut être le seul élément qui nous freine pour l’instant.
    Merci

    1. Bonjour Sarah et merci pour votre gentil retour 🙂 Evidemment, ce n’est qu’une impression puisque nous avons voyagé en couple hétéro mais je pense que ce n’est pas un soucis de voyager à Oman entre femmes. Je n’ai personnellement ressenti aucun regard ou attitude déplacés, à condition bien sur de s’habiller « convenablement » (couvrir ses épaules et genoux). Le seul endroit où je me suis sentie un peu « de trop », c’était dans les petits boui-bouis indiens où nous avons souvent pris nos repas (j’étais toujours la seule femme à l’intérieur, les locales semblant commander depuis leur voiture), mais on ne m’a jamais rien dit. J’espère que ce retour vous sera utile, je ne peux que vous encourager à aller découvrir ce beau pays !

    1. Merci pour ce gentil commentaire ! Oman vaut tellement la peine, je ne peux que vous encourager à y aller 😉 Et n’hésitez pas à nous contacter s’il manque des infos dans les articles, on est dispo !

  4. Très intéressant. Avec un ami nous regardons pour partir en novembre, avec le 1er et le 11 qui tombent un vendredi et un lundi. Au niveau timing, 10 jours vous ont-il paru suffisants pour profiter du pays?

    1. Enfin nous on pense partir 10 jours. Mais peut-être qu’une semaine suffit en fait. Ou si vous pouviez rajouter quelque chose qu’est-ce que ce serait?

      1. Bonjour Yoan et merci pour votre commentaire !
        Une semaine nous a semblé suffisante mais honnêtement nous n’aurions pas craché sur 10 jours non plus, c’est toujours cool d’avoir un peu plus de temps ! Sans changer notre parcours, nous aurions facilement pu prendre plus de temps. Par exemple, nous aurions aimé avoir le temps de découvrir le Wadi Shab (nous n’avons pu faire que le Wadi Tiwi, juste à côté), passer une seconde nuit dans le désert également (pourquoi pas en camping sauvage cette fois), nous octroyer au moins une demi-journée à Sour (où nous ne nous sommes malheureusement pas arrêtés) et pourquoi pas faire un tour au Djebel Akhdar.
        La péninsule du Musandam a l’air très intéressante également (à creuser car il faut traverser les EAU, c’est peut-être compliqué au niveau de la voiture de location et de l’assurance).
        J’espère que ces indications vous seront utiles 🙂 N’hésitez pas à me contacter en MP sur Facebook si besoin.

        1. Bonjour,

          Pourriez vous me dire si vous avez fait la route seuls pour votre nuit dans le désert, ou bien faut il se faire accompagner par un guide local. Pour info, je compte louer mon propre 4×4. Merci

          1. Bonjour,
            À l’aller, nous avions RDV à l’entrée du désert avec un membre du camps où nous avons passé la nuit. Après avoir fait dégonfler nos pneus, nous avons conduit notre 4×4 par nous-même mais en suivant cette personne (c’est rassurant pour une première conduite dans le sable). Au retour, nous avons retrouvé notre chemin seuls !
            Bonne journée et bonnes préparations de voyage 😉
            Marion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *